Joseph Van Lerius

Un article de Wikipédia, l'encyclopédie libre.
Joseph van Lerius
Joseph van Lerius - Self-portrait.jpg
Joseph van Lerius (autoportrait)
Naissance
Décès
Voir et modifier les données sur Wikidata (à 52 ans)
MalinesVoir et modifier les données sur Wikidata
Sépulture
Cimetière de Schoonselhof (en)Voir et modifier les données sur Wikidata
Nationalité
Activité

Joseph Henri François (Jozef) Van Lerius, né le à Boom et mort le (à 52 ans) à Malines est un peintre belge de style romantique.

Biographie[modifier | modifier le code]

En 1838, il étudie le dessin industriel à l'Académie royale des beaux-arts de Bruxelles. De 1839 à 1844, il est l'élève de Gustave Wappers à l'Académie royale des beaux-arts d'Anvers[1]. En 1852, il voyage en Allemagne et en Italie. Deux ans plus tard, il est nommé professeur de peinture dans son ancienne école d'Anvers. Lawrence Alma-Tadema, Aloïs Boudry, Gerard Portielje, Henri Van Dyck, Alexandre Struys et Piet Verhaert figurent parmi ses élèves.

En 1861, il est nommé chevalier de l'ordre de Léopold et en 1869 chevalier de l'ordre de Saint-Michel (Bavière).

En 1875, il gagne Malines pour se soigner d'une méningite, mais y meurt.

Œuvres[modifier | modifier le code]

Joseph Van Lerius peint des scènes de genre, des scènes bibliques ou mythologiques et des portraits.

Titre Date Dimensions Notes Lieu de conservation
La Lecture 1840
Institution de l'ordre de la Jarretière 1842
La Esméralda méditant sur le nom de Phœbus que sa chèvre vient de former 1847
Paul et Virginie 1847
Angélique et Médor 1847
Autoportrait 1852 Musée royal des beaux-arts d'Anvers
Lady Godiva[2] 1870 179 × 123 cm Huile sur bois Musée royal des beaux-arts d'Anvers

En 1852, la reine Victoria achète sa peinture Premier Né représentant un jeune couple avec un bébé. Elle est toujours exposée au château de Windsor. Son tableau le plus connu est sans doute Lady Godiva[2], exposé au Salon triennal d'Anvers en 1870. Il a été acheté par le marchand d'art londonien Henry Graves. D'autres œuvres sont exposées à San Francisco et Saint-Pétersbourg.

Notes et références[modifier | modifier le code]

Bibliographie[modifier | modifier le code]

Liens externes[modifier | modifier le code]

Sur les autres projets Wikimedia :