Joseph Steib

Un article de Wikipédia, l'encyclopédie libre.
Sauter à la navigation Sauter à la recherche
Joseph Steib
Naissance
Décès
Autres noms
Joseph Augustin Steib
Nationalité
Français Drapeau de la France
Activités
Autres activités
employé administratif
Mouvement
Expressionnisme allemand de l’entre-deux-guerres
Œuvres principales
Le Salon des Rêves
Le conquérant

Joseph Steib, né le à Mulhouse (Haut-Rhin) et mort le [1] à Brunstatt (Haut-Rhin), est un artiste-peintre français[2].

Éléments de biographie[modifier | modifier le code]

Joseph Steib naît en 1898 à Mulhouse. Il suit une formation aux arts plastiques à l’école de dessin de Mulhouse dans les années 1925-1926. Avant-guerre, il se taille une bonne réputation de peintre miniaturiste en croquant des scènes de genres et en illustrant des légendes alsaciennes. Au cours des années trente, il participe au Salon des artistes français à Paris par l’envoi régulier de tableaux[3].

Mais ne pouvant vivre de sa peinture, il est employé aux écritures puis employé au service des eaux de la ville de Mulhouse. C’est un fonctionnaire discret et sans histoire. Souffrant de graves crises d’épilepsie, il bénéficie d’une préretraite en 1943[4].

Son œuvre majeure, Le Salon des Rêves, réalisée durant la Seconde Guerre mondiale, « donne une vision aussi naïve que féroce du régime nazi, de ses hauts dignitaires et de l’insupportable joug infligé à l’Alsace pendant l’annexion de l’Alsace-Moselle[2]. »

Enveloppés et cachés derrière les murs de son appartement en raison des risques qu’ils représentaient pour lui et sa femme Rosa, les tableaux du Salon des Rêves sont exposés à la Libération et bénéficient même de la publication d’un catalogue. Ils sont dispersés après la mort de sa veuve, en 1981.

Joseph Steib meurt à Brunstatt en 1966, totalement oublié de ses contemporains. Georg Baselitz dira à son propos : « En Alsace, vous avez un très grand peintre : Joseph Steib[2] ».

Expositions majeures[modifier | modifier le code]

Notes et références[modifier | modifier le code]

  1. Joseph Auguste STEIB - MARBACH - ROLL - WEISS - Geneanet
  2. a b et c Serge Hartmann, « Un peintre alsacien exposé au Musée d’art moderne de la Ville de Paris Dans les rêves de Joseph Steib », sur dna.fr, (consulté le 30 décembre)
  3. « L’art en guerre, France 1938-1947, de Picasso à Dubuffet », sur franceinter.fr, (consulté le 30 décembre 2012)
  4. Julie Mallaurie, « “Le conquérant” ou Hitler ridiculisé : Steib, c’est bien », sur lepoint.fr, (consulté le 30 décembre 2012)

Voir aussi[modifier | modifier le code]

Bibliographie[modifier | modifier le code]

  • Le « Salon des rêves » : Comment le peintre Joseph Steib fit la guerre à Adolf Hitler, par François Pétry. Préface de Fabrice Hergott, La Nuée Bleue/Place des Victoires, 2015 (ISBN 978-2-8099-1282-1)
  • Joseph Steib : Le salon des rêves, par Emmanuel Guigon, Fabrice Hergot, Tomi Ungerer. Éditions des Musées de Strasbourg, 2006. (ISBN 978-2351250334)
  • Artistes-peintres alsaciens de jadis et de naguère : 1880-1982, par François Lotz, François Joseph Fuchs, Léon Kieffer, René Metz. Printek, 1987. (ISBN 978-8717056206)
  • Nicolas Mengus, « Joseph Steib », in Nouveau dictionnaire de biographie alsacienne, vol. 36, p. 3743
  • Hitler en enfer, les rêves du peintre Joseph Steib, film documentaire de 26 minutes de Gaël Lachaux, produit par Sancho & compagnie pour ARTE, janvier 2017
  • Joseph Steib, peintre résistant, film documentaire de 52 minutes de Gaël Lachaux, produit par Sancho & compagnie, 2017. http://www.sanchoetcompagnie.fr/film/joseph-steib-peintre-resistant/

Article connexe[modifier | modifier le code]

Liens externes[modifier | modifier le code]