Joseph Schillinger

Un article de Wikipédia, l'encyclopédie libre.
Aller à : navigation, rechercher
Joseph Schillinger.

Joseph Schillinger (1er septembre 1895 à Kharkiv - 23 mars 1943 à New York) est un compositeur et théoricien de la musique.

Biographie[modifier | modifier le code]

Sorti du Conservatoire de Saint-Pétersbourg en 1917, il devient professeur de composition à Kharkiv et dirige en 1919-1922, un orchestre populaire symphonique d'Ukraine. En 1922-1928, il occupe le poste de consultant au Commissariat du Peuple à l'éducation de Petrograd, puis de Léningrad. Envoyé aux États-Unis en 1928, pour compléter sa formation, il y retrouve son ancien ami Lev Termen, l'inventeur de l'un des tout premiers instruments de musique électronique, le thérémine. Ensemble ils organisent plusieurs représentations de musique électronique.

Joseph Schillinger quitte définitivement l'Union soviétique en 1929. Il s'établit à New York et se consacre presque exclusivement à l'enseignement et à la théorie de la musique. Parmi ses élèves on retrouve Lawrence Berk[1], George Gershwin[2], Glenn Miller, Oscar Levant[3], Benny Goodman, Leith Stevens, George Duning, Nathan van Cleave (en), Eddy Lawrence Manson et Fred Steiner[4].

L’œuvre de Mary Ellen Bute est également influencée par ses théories de composition basées sur les mathématiques[5].

Son œuvre majeure The Schillinger System of Musical Composition en deux volumes est publiée après sa mort.

Liste des oeuvres[modifier | modifier le code]

  • Deux vocalises, Op.10
  • L'Excentriade, Op.14
  • Deux poèmes d'Aseev, Op.15
  • Première suite aérophonique pour thérémine et orchestre

Notes et références[modifier | modifier le code]

  1. (en)Luca Cerchiari, Laurent Cugny, Franz Kerschbaumer, Eurojazzland: Jazz and European Sources, Dynamics, and Contexts, UPNE, (ISBN 9781611682984, lire en ligne)
  2. (en)Norbert Carnovale, George Gershwin: A Bio-bibliography, Greenwood Publishing Group, coll. « Bio-bibliographies in music », (ISBN 9780313260032, ISSN 0742-6968, lire en ligne), chap. 76, p. 14
  3. (en)Dennis M. Spragg, Glenn Miller Declassified, University of Nebraska Press, (ISBN 9781612349510, lire en ligne)
  4. (en)Steven Rawle, K.J.Donnelly, Partners in Suspense: Critical Essays on Bernard Herrmann and Alfred Hitchcock, Oxford University Press, (ISBN 9781526107718, lire en ligne), p. 105
  5. (en)Michele Emmer, Imagine Math 2: Between Culture and Mathematics, Springer Science & Business Media, (ISBN 9788847028890, lire en ligne), p. 80

Liens externes[modifier | modifier le code]