Joseph Roman

Un article de Wikipédia, l'encyclopédie libre.
Sauter à la navigation Sauter à la recherche
Page d'aide sur l'homonymie Pour les articles homonymes, voir Roman.
Joseph Roman
Biographie
Naissance
Décès
Voir et modifier les données sur Wikidata (à 83 ans)
Hautes-AlpesVoir et modifier les données sur Wikidata
Nationalité
Activités
Enfant

Joseph Roman, né le à Gap et mort le au château de Picomtal (Crots, Hautes-Alpes), est un historien français.

Biographie[modifier | modifier le code]

Joseph Roman est le petit-fils de Jean Joseph Amat (1779-1848), qui fut député et maire de Gap de 1821 à 1830, et l'arrière-petit-fils de Claude-Simon Amat, notaire à Ribiers, qui fut député à l'Assemblée législative.

Le château de Picomtal, état actuel

Avocat de formation, Joseph Roman est l'auteur de nombreux travaux sur l'histoire du Dauphiné et plus particulièrement du département des Hautes-Alpes. Ses travaux n'ont pas toujours fait l'unanimité ; il était notamment en conflit avec l'abbé Guillaume, autre érudit local, archiviste des Hautes-Alpes[1].

En 1876, il avait acheté le château de Picomtal et ses terres, aux Crottes (commune devenue Crots en 1970), où il fit exécuter d'importants travaux de restauration pour en faire sa résidence d'été[2]. Joseph Roman fut maire de la commune entre 1883 et 1885. Il a également acheté le Château de Tallard, sa chapelle et la garenne en 1897 et fit faire des restaurations. En 1881, il épouse Isabelle Reynaud (1853-1943) peintre, au château d'Aspres-les-Corps.

Le couple a eu cinq enfants[3],

  • Bernard (1882 Les Crottes -1972 Sisteron) officier de cavalerie.
  • Lydie, Isabelle, Marie (1884 Les Crottes - 1974 La Tronche)
  • Jacques, Joseph (1886 Gap - 1915 Flirey en Meurthe-et-Moselle)[4]
  • Jean, Joseph, Charles Roman-D'Amat (1887 Gap - 1976 Versailles) Archiviste-paléographe
  • Marie-Adine-Elisabeth (1893 - )

Son troisième fils, Jean-Charles Roman d'Amat[5] est l'un des auteurs du Dictionnaire de biographie française.

Œuvres[modifier | modifier le code]

  • Sigillographie du diocèse de Gap, 1870
  • Sigillographie du diocèse d'Embrum, 1873
  • Histoire du gentil seigneur de Bayart composé par le loyal serviteur, 1878
  • Correspondances de François de Bonne, duc de Lesdiguières,1884
  • Histoire de la ville de Gap,1892
  • Inventaire des sceaux de la collection des pièces originales du Cabinet des titres à la Bibliothèque nationale, 1909
  • Description des sceaux des familles seigneuriales du Dauphiné, 1913

Publications en ligne sur le site Gallica :

Sur d'autres sites :

Les archives départementales des Hautes-Alpes conservent en outre un Répertoire des manuscrits de MM. Clément Amat et Joseph Roman (1848-1924).

Sources[modifier | modifier le code]

Bibliographie[modifier | modifier le code]

  • Jacques Olivier Boudon, Le plancher de Joachim. L'histoire retrouvée d'un village français, folio Gallimard, 2017-2019, 271 p. (ISBN 9782072798832), p. 65-81

Notes et références[modifier | modifier le code]

  1. Selon le site de la Bibliothèque dauphinoise
  2. « Le Château de Picomtal », Crots,‎ (lire en ligne, consulté le 31 octobre 2017)
  3. Archives départementales des Hautes-Alpes, fond Roman D'Amat, 75 J
  4. Pierre Spitalier, « La mort d'un soldat des Hautes-Alpes. L'exemple de Jacques Roman », dans Gaël Chenard, Pierre Spitalier (dir.), Vivre la guerre dans les Hautes-Alpes. Loin du front, la guerre de tous 1914-1918, Toulouse, Privat, coll. « Destins de la Grande Guerre », 1914, p. 71-94
  5. le nom de Amat a été ajouté au nom de Roman (1908) et il a été inscrit Roman d'Amat, selon la source précédente