Joseph Risso

Un article de Wikipédia, l'encyclopédie libre.
Sauter à la navigation Sauter à la recherche
Page d'aide sur l'homonymie Pour les articles homonymes, voir Risso.
Joseph Risso
Alias
Cadolive, Escartefigue, Escartebielles
Naissance
Cadolive
Décès (à 85 ans)
Aix-en-Provence
Nationalité Drapeau de la France France
Pays de résidence Drapeau de la France France
Diplôme
Pilote de chasse
Profession
Officier de l'Armée de l'Air
Activité principale
Militaire
Formation
École de pilotage Caudron d'Ambérieu, puis Istres
Distinctions
Grand-croix de la Légion d'honneur, compagnon de la Libération

Compléments

Un du Normandie-Niemen, évadé de France, FAFL

Joseph Risso (, Cadolive - , Aix-en-Provence) est un ancien pilote du Normandie-Niémen. Il a ensuite continué sa carrière dans l'Armée de l'air avant de s'éteindre en 2005.

Seconde Guerre mondiale[modifier | modifier le code]

Engagé dans l'aviation en 1938, il entre à l'école de pilotage Caudron d'Ambérieu la même année. En 1939-1940, il termine son instruction à l'école d'Istres. Après l'armistice de 1940, il s'évade de Nouvion (aujourd'hui El Ghomri, Algérie) à bord d'un Simoun pour rejoindre Gibraltar. Après un atterrissage forcé à La Línea, il réussit à rallier les FFL à Gibraltar puis en Angleterre. Pilote de chasse de nuit dans la RAF, il est un des tout premiers éléments du groupe de chasse no 3 "Normandie". Il arrive en URSS à Ivanovo en octobre 1942 et il restera dans cette unité jusqu'en 1948.

Carrière militaire[modifier | modifier le code]

Il a ensuite occupé de nombreuses fonctions dans l'armée de l'Air; il a notamment été affecté à l'état-major de la 5e RA d'Alger, à la 11e escadre de chasse (commandant en second), à la 13e escadre de chasse tout temps (commandant). Il a aussi été auditeur au Collège de défense de l'OTAN, puis affecté à la Direction de la sécurité militaire. Après un passage au Centre des hautes études militaires et institut des Hautes Études de Défense nationale, il dirige le Centre d'opérations de la Défense aérienne à Taverny en tant que général de brigade.

Décorations[modifier | modifier le code]

Notes et références[modifier | modifier le code]