Joseph Ponthus

Un article de Wikipédia, l'encyclopédie libre.
Sauter à la navigation Sauter à la recherche
Joseph Ponthus
Naissance
Reims, France
Activité principale
Distinctions
Auteur
Langue d’écriture français

Œuvres principales

Joseph Ponthus, né en à Reims, est un écrivain français résidant en Bretagne. Son premier roman À la ligne a reçu notamment le Grand prix RTL-Lire et le prix Eugène-Dabit du roman populiste.

Biographie[modifier | modifier le code]

Formation et carrière professionnelle[modifier | modifier le code]

Joseph Ponthus fait des études supérieures dans la région du Grand Est, à Reims puis Nancy : hypokhâgne, et khâgne[1],[2].

Il travaille à la mairie de Nanterre, comme éducateur spécialisé puis suit et aide des jeunes en difficulté. Avec quatre d’entre eux, il cosigne un livre, Nous, la cité, publié en 2012 aux Éditions La Découverte. C’est le résultat d’ateliers d’écriture, mais aussi un témoignage de ces jeunes sur leur quotidien, et leur rapport avec la société. L’éducateur raconte aussi son vécu[1],[3].

En 2015, un mariage le conduit en Bretagne, à Lorient. Ne trouvant pas de travail dans la continuité de son activité en région parisienne, il s’inscrit dans une agence d’intérim. Cette société lui propose des postes successifs comme ouvrier. Tout d’abord dans une conserverie de poissons, où il passe de la ligne des poissons frais, à celle des poissons panés, puis à l’égouttage des tofus et enfin à la cuisson des bulots. L’emploi suivant est dans un abattoir[1],[2].

Entrée en littérature[modifier | modifier le code]

Pendant deux ans, Joseph Ponthus consigne le soir ses impressions et ressentis ainsi que les réflexions de ses collègues. Le livre est publié en janvier 2019 sous le titre À la ligne[4], aux éditions de la Table ronde. À la suite à cette publication, « j’ai envoyé un exemplaire à la direction de l’abattoir : quinze jours plus tard, j’ai appris que ma mission n’était pas renouvelée. Je suis donc au chômage pour la promo », commente-t-il à un journaliste[1],[2]. D'un point de vue formel, le roman n'a pas de ponctuation mais est un enchainement de phrases, évoquant un poème en vers libre. C’est, explique Joseph Ponthus, que

« l’usine [...] a donné le rythme : sur une ligne de production, tout s’enchaîne très vite. Il n’y a pas le temps de mettre de jolies subordonnées. Les gestes sont machinaux et les pensées vont à la ligne[1]. »

À la ligne est bien accueilli par la critique[1],[2],[5],[6]. Dans l'émission La Grande Librairie, François Busnel fait de cette œuvre son coup de cœur du 6 février 2019[7]. En mars 2019, l'ouvrage reçoit le Grand prix RTL-Lire[6],[8], puis, quelques semaines plus tard, le prix Régine-Deforges 2019[9],[10], le prix Jean-Amila-Meckert en avril 2019, le Prix du premier roman par les lecteurs des bibliothèques de la Ville de Paris, en juin 2019[11]. Au mois de novembre 2019, il reçoit également le Prix Eugène-Dabit du roman populiste[12]. Avant même ces prix, l'ouvrage bénéficie d'un certain succès en librairie[13].

Œuvre[modifier | modifier le code]

Notes et références[modifier | modifier le code]

  1. a b c d e et f Ramsès Kefi, « Joseph Ponthus : l’épreuve de l’usine s’est peut-être substituée à celle de l’angoisse », Libération,‎ (lire en ligne).
  2. a b c et d Claire Devarrieux, « Joseph Ponthus : allez, aux bulots », Libération,‎ (lire en ligne).
  3. Marianne Langlet, « Nous… la cité. On est partis de rien et on a fait un livre. Rachid Ben Bella, Sylvain Erambert, Riadh Lakhéchène, Alexandre Philibert, Joseph Ponthus », Lien social, no 1082,‎ (lire en ligne).
  4. Titre complet : À la ligne. Feuillets d'usine.
  5. Antoine Perraud, « À la ligne de Joseph Ponthus », La Croix,‎ (lire en ligne).
  6. a et b Sophie Pujas, « À la ligne, de Joseph Ponthus, Grand Prix RTL-Lire », Le Point,‎ (lire en ligne).
  7. « La Grande Librairie, extrait de l'émission du 6 février 2019 [vidéo] », sur France 5, .
  8. « Joseph Ponthus lauréat du grand prix RTL/Lire », Le Figaro,‎ (lire en ligne).
  9. Antoine Oury, « Joseph Ponthus reçoit le Prix Régine Deforges pour À la ligne », ActuaLitté,‎ (lire en ligne).
  10. Vincy Thomas, « Joseph Ponthus distingué par le prix Régine Deforges 2019 », Livres Hebdo,‎ (lire en ligne).
  11. « Paris : Joseph Ponthus, Prix du premier roman des lecteurs des bibliothèques », ActuaLitté,‎ (lire en ligne)
  12. « Joseph Ponthus lauréat du Prix Eugène Dabit du roman populiste 2019 », ActuaLitté,‎ (lire en ligne)
  13. « Le Lorientais Joseph Ponthus grand prix RTL-Lire », Ouest France,‎ (lire en ligne).

Liens externes[modifier | modifier le code]