Joseph Paelinck

Un article de Wikipédia, l'encyclopédie libre.
Aller à : navigation, rechercher

Joseph Paelinck, né à Oostakker (Gand) le et mort à Bruxelles le ( d'après Félix-Victor Goethals, Histoire des lettres, des sciences et des arts, en Belgique et dans les pays limitrophes), est un peintre belge.

Biographie[modifier | modifier le code]

Joseph né à Oostakker de parents pauvres fut formé en peinture à Gand par son maître le révérend père Marijn Braeckman(1748-1805) qui entra au couvent à 23 ans où il fut d'abord organiste avant de retourner à Mont-Saint-Amand quand son monastère fut pillé par les révolutionnaires, pour enseigner à l'académie de Gand en parallèle de ses talents de luthier. Joseph Paelinck fut envoyé aux frais de ses compatriotes à Paris où il devient élève de Jacques-Louis David à Paris dès l'An X[1]. Apprécié du maître, celui-ci intervint pour lui éviter la conscription.

Œuvres[modifier | modifier le code]


Joseph Paelinck, "La Sainte Famille"

Bibliographie[modifier | modifier le code]

  • Félix-Victor Goethals, Histoire des lettres, des sciences et des arts, en Belgique et dans les pays limitrophes, 4 vol., Bruxelles : [s.n.], 1840-1844, volume 2, p. 436-452

Liens externes[modifier | modifier le code]

Notes[modifier | modifier le code]

  1. Une lettre du tribun van Hulthem, écrite de Paris aux présidents et directeurs de l'Académie de Gand, datée du 8 fructidor An X, les informe que Paelinck vient de rentrer dans l'atelier de David.