Joseph Obalski

Un article de Wikipédia, l'encyclopédie libre.
Joseph Obalski
Joseph Obalski.png
Joseph Obalski vers 1902 ou 1903
Biographie
Naissance
Décès
Voir et modifier les données sur Wikidata (à 62 ans)
MontréalVoir et modifier les données sur Wikidata
Domicile
Formation
Activité
Autres informations
A travaillé pour

Joseph Obalski (né Joseph-François-Jacques-Victor le 14 septembre 1852 à Châteaubriant en France et décédé le 25 mars 1915 à Montréal) est un ingénieur, fonctionnaire et professeur. Il est un promoteur du développement minier dans la province de Québec[1].

Biographie[modifier | modifier le code]

Vie privée[modifier | modifier le code]

Joseph Obalski naît le 14 septembre 1852 à Châteaubriant. Il est le fils de Joseph Obalski, un agent voyer polonais, et de Sophie Lhénoret, originaire de Nantes.

En 1877, il est diplômé de l’École nationale supérieure des mines de Paris[1].

Le 5 juillet 1882 à Québec, il épouse Joséphine Gosselin. Le couple a deux filles.

Carrière[modifier | modifier le code]

En 1881, il rencontre Joseph-Adolphe Chapleau, le Premier ministre du Québec, alors en voyage en France. Ce dernier lui offre de devenir l'ingénieur des mines de la province de Québec. Joseph Obalski accepte. En novembre 1881, il est engagé au département des Chemins de fer du Québec.

De 1882 à 1888, il est professeur à l'École polytechnique de Montréal. Il y enseigne la géologie, la minéralogie et de l’exploitation minière[2].

En 1904, à la demande du département de la Colonisation, des Mines et des Pêcheries, il participe à une expédition du prospecteur Peter McKenzie dans la région du lac Chibougamau. Il doit y vérifier l'importance des découvertes faites l'année précédente. Le rapport élogieux qu'il dépose en 1905 détermine l'organisation des compagnies minières dans le secteur[3]. La même année, il devient Surintendant des mines dans la province de Québec.

En 1906, en tant que premier directeur du Service des mines du Québec, Joseph Obalski entreprend de nombreux voyages d'exploration et mène des études géologiques en Abitibi. Il recommandera la prospection du secteur du lac Blouin, où est située aujourd'hui la ville minière de Val-d'Or, en Abitibi-Témiscamingue[4].

Expédition de Peter McKenzie et de Joseph Obalski au lac Chibougamau, en 1904.

Joseph Obalski prend sa retraite en 1909. Il décède le 25 mars 1915, à Montréal[1].

Toponymie[modifier | modifier le code]

Joseph Obalski donne son nom à la rue Obalski à Chibougamau[5], au Canton Obalski dans le Nord-du-Québec[6], au lac Obalski, en Abitibi[7], à la rivière Obalski, en Abitibi[8] et au Parc régional Obalski, près de Chibougamau.

Hommages[modifier | modifier le code]

Joseph Obalski est évoqué dans L'Appel du Chibougamau, de Larry Wilson[9].

Notes et références[modifier | modifier le code]

  1. a b et c « Biographie – OBALSKI, JOSEPH – Volume XIV (1911-1920) – Dictionnaire biographique du Canada », sur www.biographi.ca (consulté le )
  2. Marc Vallières, Des mines et des hommes : histoire de l'industrie minérale québécoise des origines à aujourd'hui, Québec, Ministère des ressources naturelles du Québec, (ISBN 978-2-550-66300-3 et 2-550-66300-4, OCLC 828898826, lire en ligne)
  3. Réjean Girard, Histoire du Nord-du-Québec, INRS-Presses de l'Université Laval, 2014) (ISBN 978-2-7637-9582-9, 2-7637-9582-X et 978-2-7637-9581-2, OCLC 892340979, lire en ligne)
  4. Denys Chabot, Val-d'Or, Val-d'Or, La Société d'histoire et de généalogie de Val-d'Or, , 387 p. (ISBN 2-9804719-1-7), p. 9
  5. « Fiche descriptive », sur toponymie.gouv.qc.ca (consulté le )
  6. « Fiche descriptive », sur toponymie.gouv.qc.ca (consulté le )
  7. « Fiche descriptive », sur toponymie.gouv.qc.ca (consulté le )
  8. « Fiche descriptive », sur toponymie.gouv.qc.ca (consulté le )
  9. « L'Appel du Chibougamau », sur numerique.banq.qc.ca (consulté le )

Annexes[modifier | modifier le code]

Articles connexes[modifier | modifier le code]

Bibliographie[modifier | modifier le code]

  • Marc Vallières, Des mines et des hommes : histoire de l'industrie minérale québécoise des origines à aujourd'hui, Québec, Ministère des Ressources naturelles, 2012.
  • Réjean Girard (dir.), Histoire du Nord-du-Québec, INRS, Presses de l'Université Laval, collection Les régions du Québec, 2012.

Liens externes[modifier | modifier le code]