Joseph Madec

Un article de Wikipédia, l'encyclopédie libre.
Aller à : navigation, rechercher
Page d'aide sur l'homonymie Pour les articles homonymes, voir Madec.
Joseph Madec
Biographie
Nom de naissance Joseph Théophile Louis Marie Madec
Naissance
Ploemel (France)
Ordination sacerdotale
Décès (à 89 ans)
Vannes
Évêque de l’Église catholique
Consécration épiscopale
par le card. Etchegaray
Évêque de Fréjus-Toulon
Précédent Gilles Barthe Dominique Rey Suivant

Blason
« Sur ta parole je jetterai le filet » (Lc 5, 5)

Joseph Madec, né le à Ploemel (Morbihan) et mort le dans le Morbihan[1], est un évêque catholique français, évêque de Fréjus-Toulon de 1983 à 2000. Il vivait au Centre « Ti Mamm Doué » à Cléguérec depuis 2000. Cet endroit spirituel au cœur de la Bretagne, non loin d'un lieu consacré à la Vierge en la chapelle « Notre-Dame-des-Neiges » (Locmaria), lui permit de rencontrer Dieu dans le silence.

Éléments biographiques[modifier | modifier le code]

Joseph Madec poursuit ses études secondaires à Sainte-Anne-d'Auray. Il étudie la philosophie au séminaire de Vannes en Bretagne, puis de 1945 à 1950 la théologie au Séminaire pontifical français de Rome. Ilc est ordonné prêtre le à la basilique Saint-Jean-de-Latran. Il poursuit ses études de théologie à l'université pontificale grégorienne et des études bibliques à l'institut pontifical biblique de Rome.

Il est ensuite secrétaire de l'évêque de Vannes et aumônier de l'école diocésaine, plus tard il est vicaire d'une paroisse ouvrière à Lorient[2]. En 1953, il devient professeur de théologie dogmatique au grand séminaire de Vannes, dont il devient le supérieur en 1965. Lorsque tous les séminaires bretons décident de fusionner en 1971 à cause de la crise post-concilaire, il devient supérieur du séminaire interdiocésain (2e cycle) de Rennes. Il est nommé vicaire général du diocèse de Vannes en 1976. De plus il est chapelain de divers mouvements catholiques de laïcs. Il est recteur de Saint-Louis-des-Français à Rome de 1980 à 1983.

Nommé évêque de Fréjus-Toulon le 8 février 1983, il est consacré le 10 avril suivant par le cardinal Roger Etchegaray. Il prend la succession de Mgr Barthe qui est son co-consécrateur. Il renonce à sa charge pour raison d'âge, le 16 mai 2000. Mgr Rey lui succède. En 2004, il accompagne comme assistant religieux la Communauté Saint-Jean dont il prend la défense, face aux campagnes médiatiques. Cette communauté était alors implantée dans son ancien diocèse à Cotignac, Brignoles et Villecroze[3]. Les funérailles sont célébrées le 8 février 2013 par Mgr Centène en la basilique Sainte-Anne-d'Auray. Ses obsèques ont lieu le lendemain 9 février 2013 en la cathédrale de Toulon. Il est inhumé dans le caveau des évêques du diocèse.

Mgr Madec était bretonnant et faisait partie du Souvenir chouan[4].

Prises de positions[modifier | modifier le code]

Réouverture du séminaire diocésain[modifier | modifier le code]

À contre-courant de la position majoritaire des évêques de France (théologie de l'enfouissement) et à une époque d'effondrement des vocations qui sévit en France, il prend la décision de rouvrir le séminaire de Toulon en 1983, peu après son installation comme évêque du diocèse[5]. Je crois, disait-il, en l'avenir des vocations sacerdotales et religieuses, parce que je crois en l'Église et au Seigneur de l'Église[6]. Ce séminaire, situé au domaine viticole de La Castille devient désormais l'un des plus féconds de France.

Notes et références[modifier | modifier le code]

Voir aussi[modifier | modifier le code]

Article connexe[modifier | modifier le code]

Lien externe[modifier | modifier le code]

  • (en) Fiche sur catholic-hierarchy.org