Joseph Mécène Jean-Louis

Un article de Wikipédia, l'encyclopédie libre.

Joseph Mécène Jean-Louis
Illustration.
Fonctions
Président de la République d'Haïti
(provisoire, en opposition)
En fonction depuis le [N 1]
(2 mois et 10 jours)
Prédécesseur Jovenel Moïse
Juge à la Cour de cassation

(9 ans, 3 mois et 5 jours)
Président Anel Alexis Joseph
Jules Cantave
René Sylvestre
Biographie
Date de naissance (72 ans)
Lieu de naissance Dessalines (Haïti)
Nationalité haïtienne
Conjoint Florina Charles
Profession Juge, professeur

Joseph Mécène Jean-Louis
Présidents de la République d'Haïti

Joseph Mécène Jean-Louis, né le à Dessalines, est un juriste haïtien qui est membre et doyen de la Cour de cassation d'Haïti.

Le 8 février 2021, il est désigné comme président provisoire par une partie de l'opposition à Jovenel Moïse.

Carrière professionnelle[modifier | modifier le code]

Il est né à Dessalines[1].

Après avoir obtenu son baccalauréat en 1968, il intègre le service national d’éradication de la malaria où il devient microscopiste. Il devient ensuite reconnaisseur géographique, puis professeur au lycée[2].

Il s'inscrit à l’École de droit et des sciences économiques des Gonaïves en 1971 en section juridique. Le 16 décembre 1975, il prête serment au tribunal civil des Gonaïves, et intègre l'ordre des avocats. En 2007, il devint doyen de l’École de droit et des sciences économiques après avoir été professeur de droit civil, de droit rural et de droits humains[2].

Deux ans plus tard, il devient substitut du commissaire du gouvernement près le tribunal de première instance des Gonaïves puis il est muté près la Cour d’appel. Huit ans plus tard, il devient juge[2].

En 2011, il est nommé juge à la Cour de cassation le 3 novembre 2011 par le Sénat[2].

Désignation comme président provisoire par l'opposition[modifier | modifier le code]

En l'absence d'un Conseil constitutionnel, d'un Conseil électoral permanent, et d'un Sénat fonctionnel, il existe une ambiguïté sur la date de fin de mandat du président en exercice Jovenel Moïse. Alors que ce dernier, qui a été élu en novembre 2016 et a pris ses fonctions le 7 février de l'année suivante, estime que son mandat de cinq ans se termine le 7 février 2022, une partie de l'opposition et des secteurs de la société civile allèguent que son mandat prend fin le 7 février 2021, en se fondant sur la date de l’élection présidentielle haïtienne de 2015, qui toutefois a été annulée. Ce même jour, le Conseil supérieur du pouvoir judiciaire déclare la fin du mandat présidentiel, cependant le gouvernement annonce avoir déjoué une tentative de putsch[3].

Le lendemain, l'opposition annonce nommer le juge Joseph Mécène Jean-Louis comme président provisoire pour une période de transition de deux ans, et la rédaction durant la période d'une nouvelle Constitution consensuelle dans le cadre d'une conférence nationale[4].

Depuis sa proclamation, le juge Jean-Louis est sous la menace d’une arrestation. Une menace brandie par le ministre de la Justice et de la Sécurité publique, Rockefeller Vincent[5]. En réaction, Jovenel Moïse décide de mettre à la retraite les trois juges dissidents Yveckel Dieujuste Dabresil, Wendelle Coq Thelot, ainsi que Joseph Mécène Jean-Louis. Pourtant, en vertu de la Constitution, ceux-ci sont inamovibles[6].

Le 14 février, Joseph Mécène Jean-Louis appelle à lutter contre la « corruption » et la « dictature »[7]. Le 17 février, il propose des élections après une conférence nationale, des réformes électorales, constitutionnelles et de la justice[8]

Vie privée[modifier | modifier le code]

Il est marié est marié à Florina Charles avec qui il eut huit enfants : deux filles et six garçons[2].

Notes et références[modifier | modifier le code]

Notes[modifier | modifier le code]

  1. En oppositiion avec Jovenel Moïse, qui estime que son mandat se termine le 7 février 2022.

Références[modifier | modifier le code]

  1. (en-US) transparans, « Qui est Me Joseph Mécène Jean-Louis ? Nouveau président de la transition d'Haiti », sur Transparans, (consulté le 8 février 2021)
  2. a b c d et e « Des partis de l'opposition nomment le juge Joseph Mécène Jean-Louis président de transition », sur Le Nouvelliste (consulté le 8 février 2021)
  3. « Allégations de tentative de coup d’Etat, les Etats-Unis et l’ONU attendent les résultats de l’enquête », sur Le Nouvelliste (consulté le 14 février 2021)
  4. « Crise politique en Haïti : le juge Joseph Mecène Jean Louis nommé président par l'opposition », sur France 24, (consulté le 8 février 2021)
  5. Vant Bèf Info, « Haïti : Me Joseph Mécène Jean-Louis, président autoproclamé de la transition sous la menace d’une arrestation », sur Vant Bèf Info, (consulté le 9 février 2021)
  6. La Libre.be, « Le président d’Haïti met à la retraite des "inamovibles" », sur LaLibre.be, (consulté le 11 février 2021).
  7. « Haïti: le dirigeant intérimaire choisi par l'opposition sort du silence », sur LEFIGARO, lefigaro (ISSN 0182-5852, consulté le 14 février 2021).
  8. (es) « El "presidente" de la oposición haitiana propone reformas antes de elecciones », sur SWI swissinfo.ch, swissinfochenespanol (consulté le 18 février 2021).