Joseph Lauber

Un article de Wikipédia, l'encyclopédie libre.
Joseph Lauber
Biographie
Naissance
Décès
Voir et modifier les données sur Wikidata (à 87 ans)
GenèveVoir et modifier les données sur Wikidata
Nationalité
Activités

Anton Joseph Lauber né à Ruswil le et mort à Genève le , est un compositeur et chef d'orchestre suisse.

Biographie[modifier | modifier le code]

Pierre tombale de Joseph Lauber à Saint-Aubin-Sauges.

Très tôt, Lauber intègre comme pianiste un orchestre dirigé par son père. En 1881, un mécène lui permet d'entrer au conservatoire de Zurich, où il est élève de Gustav Weber et Friedrich Hegar. Il poursuit ses études en 1884 à Munich auprès de Joseph Rheinberger (orgue), et au Conservatoire de Paris auprès de Louis Diémer et Jules Massenet (piano et composition). Après quelques années où il est organiste au Locle (canton de Neuchâtel), il enseigne de 1899 à 1901 au conservatoire de Zurich. Il déménage ensuite à Genève, où il est chef d'orchestre du Grand Théâtre pendant deux ans, professeur de piano et d'instrumentation à partir de 1907, et professeur de composition à partir de 1917. Parmi ses élèves, on compte Henri Gagnebin et Frank Martin.

En 1899, il est l'un des fondateurs du Schweizerischen Tonkünstlervereins (association suisse des musiciens).

Œuvre[modifier | modifier le code]

Lauber a écrit entre autres un opéra, 6 symphonies, 2 concertos pour piano et 2 concertos pour violon, des poèmes symphoniques et de nombreuses compositions vocales et de musique de chambre.

Son style tire ses influences du romantisme tardif, mais aussi de l'impressionnisme français. Lauber appréciait particulièrement la musique de Claude Debussy, Gabriel Fauré et Henri Duparc.

Liens externes[modifier | modifier le code]

Sources[modifier | modifier le code]