Joseph Lamy

Un article de Wikipédia, l'encyclopédie libre.
Sauter à la navigation Sauter à la recherche
Page d'aide sur l'homonymie Pour les personnes ayant le même patronyme, voir Lamy.
Joseph Lamy
Joseph Lamy.jpg
Fonctions
Co-fondateur d'Amilcar
Biographie
Naissance
Décès
Voir et modifier les données sur Wikidata (à 65 ans)
Paris
Nationalité
française
Activité
Autres informations
Domaine
Automobile

Joseph Lamy, né en 1881 à Courtomer (Orne) et mort en 1947 à Paris, est un industriel français, cofondateur avec Émile Akar de la marque automobile Amilcar.

Histoire[modifier | modifier le code]

Tout aussi entreprenant que son associé, Joseph Lamy est le fils aîné d'une famille nombreuse et peu argentée de cultivateurs. Il naît en 1881 à Courtomer dans l'Orne.

A 19 ans, il part en Russie pour gagner sa vie. Il apprend le russe en quelques mois et devient professeur de français à l'Université de Saint Petersbourg. Parallèlement, il est correspondant de l'Ouest-Éclair, journal pour lequel il effectue plusieurs reportages dont un voyage en Transsibérien jusqu'en Macédoine et en Corée.

Il rentre en France vers 1908, devient directeur des taxis de Monaco, puis il entre aux automobiles « Le Zèbre » (rue Villarest-de-Joyeuse à Paris) en tant que directeur commercial où il y investira par la suite un certain capital.

En 1921, il fait donc alliance avec Emile Akar pour fonder Amilcar. Si son associé est le financier de la société, pour sa part il supervise la partie commerciale de l'affaire.

Il va vivre une période de grande prospérité et être en relation avec les célébrités de l'époque qui font l'acquisition d'une voiture de la marque : le roi Carol de Roumanie ou le roi d'Espagne Alphonse XIII !

Administrateur délégué d'Amilcar, il gagne 300 000 francs or par an en 1925. Son train de vie reste néanmoins modeste et il consacre une partie de ses revenus à des libéralités en faveur de son village natal auquel il reste très attaché et dont il est devenu maire.

Cet homme dynamique à l'esprit d'entreprise, crée dans les années 1921-1923, en marge de ses activités industrielles, un restaurant boîte de nuit le « Grand Teddy » 24, rue Caumartin à Paris. Ce fut l'établissement à la mode fréquenté par le « Tout-Paris » des années 20.

Lorsqu'il quitte Amilcar en 1927, Joseph Lamy devient concessionnaire Hudson et Essex jusqu'en 1935, son ancien pilote André Morel le rejoignant quelque temps pour participer au Tour de France automobile sur Essex en 1929 et sur Hudson en 1931.

De 1935 à 1940, Lamy s'intéresse aux pots d'échappement dépolluants, à l'essence synthétique qui lui fait perdre encore beaucoup d'argent et il nourrit un projet d'exploitation d'une forêt d'hévéas à l'embouchure de l'Amazone.

De 1941 à 1945, il crée une affaire de gazogènes, « Le Français » qui connaît un certain succès et équipe de nombreux camions. Il disparaît en 1947 atteint par la maladie.