Joseph Hélie Désiré Perruquet de Montrichard

Un article de Wikipédia, l'encyclopédie libre.
Aller à : navigation, rechercher
Joseph Hélie Désiré Perruquet de Montrichard
Naissance
Thoirette, Jura
Décès (à 68 ans)
Strasbourg, Bas-Rhin
Origine Drapeau de la France France
Arme Artillerie
Grade Général de division
Années de service 17811815
Conflits Guerres de la Révolution française
Guerres napoléoniennes
Distinctions Commandeur de la Légion d’honneur,
Chevalier de Saint-Louis
Hommages Nom gravé sous l'arc de triomphe de l'Étoile, 7e colonne

Joseph Hélie Désiré Perruquet de Montrichard, né le à Thoirette dans le Jura et mort le à Strasbourg[1], est un général français de la Révolution et de l’Empire.

Biographie[modifier | modifier le code]

De l'artilleur au général de division[modifier | modifier le code]

Fils de Georges Perruquet de Montrichard et de Marie Claudine Naudin[1], Joseph Hélie Désiré Perruquet de Montrichard est élève d'artillerie à l'École d'application de l'artillerie et du génie de Metz en 1781, puis à Besançon en 1782[2]. Il commence une carrière militaire comme lieutenant en second d'artillerie au régiment de Strasbourg en 1783, montant ensuite régulièrement en grade. Il fait les premières campagnes de la Révolution française dans les armées du Haut-Rhin, du Bas-Rhin, du Nord et de Rhin-et-Moselle[2]. Il est promu adjudant-général chef de brigade le 13 juin 1795.

Il devient général de brigade sur le champ de bataille le 15 thermidor de l’an IV au passage du Rhin, devant Kehl, et est appelé un an plus tard à la fonction de chef d'état-major général à l'armée de Mayence[2]. Il participe ensuite aux campagnes d’Italie et à celles de l’armée du Rhin. Nommé général de division le 17 pluviôse de l’an VII, il commande en particulier la division de droite de l'armée à la bataille de la Trebbia[2]. En l’an XI, il est nommé commandant en chef des troupes françaises en République batave, puis devient provisoirement gouverneur du duché de Brunswick-Lunebourg avant d’être affecté à d’autres tâches[2]. Il est fait chevalier de la Légion d'honneur le 11 décembre 1803, et commandeur de l'ordre le 14 juin 1804[1].

Sous l'Empire et la Restauration[modifier | modifier le code]

Pendant la troisième campagne de Dalmatie, il défend la ville de Raguse (en) (Dubrovnik) contre les Anglo-Autrichiens ; il doit se rendre le 29 janvier 1814, ce qui met fin à la domination française dans les Provinces illyriennes. Lors de la Première Restauration, le roi Louis XVIII le fait chevalier de Saint-Louis le 5 novembre 1814. Il prend sa retraite en septembre 1815[2]. Son nom est inscrit sur l'arc de triomphe de l'Étoile, côté Nord.

Notes et références[modifier | modifier le code]

  1. a, b et c « Joseph Hélie Désiré Perruquet de Montrichard, dossier cote LH/2116/13 », sur Base Leonore des Archives nationales (consulté le 12 mars 2013).
  2. a, b, c, d, e et f « Joseph Hélie Désiré Perruquet de Montrichard », dans Charles Mullié, Biographie des célébrités militaires des armées de terre et de mer de 1789 à 1850, [détail de l’édition]

Bibliographie[modifier | modifier le code]