Joseph Guadet

Un article de Wikipédia, l'encyclopédie libre.
Sauter à la navigation Sauter à la recherche
Page d'aide sur l'homonymie Pour les articles homonymes, voir Guadet.
Joseph Guadet
Biographie
Naissance
Décès
Voir et modifier les données sur Wikidata (à 84 ans)
Nationalité
Activité
Famille
Enfant
Parentèle
Élie Guadet (oncle)Voir et modifier les données sur Wikidata
Autres informations
Distinction

Joseph Guadet est un historien français né à Saint-Émilion le , mort au même endroit le . Il est le neveu du girondin Élie Guadet.

De 1840 à 1871, il est directeur des études à l'institution royale des jeunes aveugles.

Ses travaux historiques lui ont valu d'être plusieurs fois couronné par l'Académie des inscriptions. Il discute les idées de Mill dans De la Représentation nationale en France (Paris, Dentu, 1863).

Biographie[modifier | modifier le code]

Il est le fils de "Saint-Julien", frère du Conventionnel Marguerite Élie Guadet. Il épouse Élisabeth Julie Hyacinthe Azaïs, fille aînée du philosophe Pierre Hyacinthe Azais. L'un de leurs deux enfants, Julien Guadet, sera architecte, Grand prix de Rome en 1865, qui travailla avec Garnier pour l'Opéra et fut professeur à l'École des Beaux-Arts et créateur de ce qui deviendra l'ordre des architectes.

Officier de la Légion d'honneur en 1899.

Œuvres[modifier | modifier le code]

Il a publié les Mémoires sur la Révolution Française, de François Buzot, Député à la Convention nationale, avec une préface et des notes, un Précis de sa vie (22 pp) et des recherches historiques sur les Girondins (90 pp) - Paris 1823 chez Béchet Ainé, 57 quai des Augustins

Son ouvrage de 1841 Saint-Émilion, son histoire et ses monuments, sous-titré Un Monastère, une Commune, un épisode de la Terreur, a été couronné par l'Institut et imprimé par autorisation du Roi à L'imprimerie royale en 2 volumes : Texte préface, observations chronologiques, Saint-Émilion son histoire et ses monuments en 2 parties, Monastère de Saint-Émilion et Commune de St-Émilion, puis une troisième partie Épisode de la Révolution française suivi de "pièces justificatives" et du 2e volume Atlas des principaux monuments de Saint-Émilion Dessinés et lithographiés par J. Guadet.

Il fournit à Alphonse de Lamartine ses sources familiales pour son Histoire des Girondins (Paris, Furne 1858 4 vol.) La préface de cet ouvrage, du 1er mars 1847 ne s'embarrasse pas de signaler ses sources ni de remerciements il l'explique dans sa préface: " Nous ne demandons pas foi sur parole. Bien que nous n'ayons pas embarrassé le récit de notes, de citations, et de pièces justificatives, ... il n'y a pas une de nos assertions qui ne soit autorisée, ..., les familles des principaux personnages ont bien voulu nous confier, ..." En fait Joseph Guadet qui avait confié les autographes de sa famille et ses premières études, s'est trouvé trahi par cette histoire romancée et publia en 1861 chez Didier et Cie, éditeurs à Paris en 2 tomes Les Girondins leur vie privée, leur vie publique, leur proscription et leur mort par J. Guadet neveu du représentant. Dans les 23 pages de sa préface de la seconde édition (1862) il s'en explique "L'ouvrage parut, que de déceptions ! ..." et la note page XI "On ne peut douter, en lisant certaines pages de M. De Lamartine, qu'il n'y ait eu chez lui parti pris de sacrifier les Girondins à l'aristocratie d'un côté, à la démagogie de l'autre ; et dans ce double but il ne craint ni de dénaturer les faits, ni de travailler les paroles. Nous en citerons de nombreux exemples".

Son étude, ses notes sa rigueur historique se retrouvent dans les analyses de Claude Perroud 50 ans plus tard pour les mémoires de Buzot, Brissot ou madame Roland

Révélation Historique au sujet des manuscrits de Mme Roland, de Salle, de Pétion, de Barbaroux, de Buzot, de Louvet, récemment mis en vente. (avril 1865) Article de 20 pp de la revue française - Paris 1865 -typographie de AD. Lainé et J. Havard rue des Saints-pères 19

A l'Institution Impériale des Jeunes Aveugles, où il travaillait avec la Fondation Valentin Hauy sous la direction de son ami de collège Dufau, il servit la diffusion de l'invention de Louis Braille, et produisit plusieurs études sur la situation des aveugles.

  • De la condition des aveugles en France. Paris 1857 184 P et discours
  • L'Institut des Jeunes Aveugles, son Histoire et ses procédés d'enseignement in 8° 115 p
  • Les Aveugles musiciens, brochure de 61 pages.
  • L'Instituteur des Aveugles, journal mensuel.

et divers ouvrages à l'attention des Jeunes Aveugles de Paris:

  • Histoire Sainte
  • Histoire Ancienne et Histoire romaine.
  • Histoire de France

Il repose au cimetière Montparnasse 16e division 2e ligne Num 1449

Sources[modifier | modifier le code]

  • Jean-Chrétien Ferdinand Hoefer, ((fr) Nouvelle biographie générale depuis les temps les plus reculés jusqu’à nos ... sur Google Books. , Paris, Firmin Didot frères, 1858.
  • Joseph Guadet, Préface de François Coppée, Maurice de La Sizeranne 1855
  • Préface de l'édition de 1889 des Girondins, par son petit-fils Paul.
  • Marc Antoine Jullien (de Paris) Fournisseur de "papiers" sur les girondins vers 1865
  • Pierre Dumas Les derniers jours des Girondins éditions du midi Édouard Privat Toulouse sd (1949 ?)
  • Maurice de La Sizeranne J. Guadet et les aveugles: sa vie, ses doctrines, ses écrits (Parnin 1885)
  • François Coppée "sur les aveugles".