Joseph Gregor

Un article de Wikipédia, l'encyclopédie libre.
Joseph Gregor
Image dans Infobox.
Biographie
Naissance
Décès
Voir et modifier les données sur Wikidata (à 71 ans)
VienneVoir et modifier les données sur Wikidata
Nationalité
Formation
Activités
Théâtrologue, musicologue, historien de la musique, librettiste, écrivain, historien, directeurVoir et modifier les données sur Wikidata
Autres informations
A travaillé pour
Feuerhalle Simmering - Arkadenhof - Joseph Gregor 02.jpg
Vue de la sépulture.

Joseph Gregor (né le à Czernowitz (Duché de Bucovine[N 1]) mort le à Vienne (Autriche)) est un écrivain, historien de théâtre et librettiste autrichien.

Biographie[modifier | modifier le code]

Gregor étudie la musicologie et la philosophie à l'université de Vienne, où il obtient en 1911 un doctorat.

Il travaille sous Max Reinhardt comme assistant-réalisateur et de 1912 à 1914 en tant que maître de conférences en musique à l'université de Tchernivtsi[N 2]. Il est employé à la Bibliothèque nationale d'Autriche à Vienne en 1918. Il y fonde Theatersammlung[N 3] en 1922, dans lequel il inclut les films après 1929. Il enseigne également en 1932-1938 et 1943-1945 au Max-Reinhardt-Seminar. En 1953, il prend sa retraite du service de la Bibliothèque nationale.

Sa tombe se trouve dans le columbarium de Simmering (Vienne)[N 4]. Son fils Čestmír Gregor devient un compositeur de renom.

Comportement et national-socialisme[modifier | modifier le code]

Le rôle de Gregor à l'époque du national-socialisme est controversé.
Gregor verse de nombreuses bibliothèques d'intellectuels politiques persécutés à la Bibliothèque nationale d'Autriche. Certains disent qu'il l'a fait pour sauver ces bibliothèques, d'autres pensent que Gregor a profité de la persécution politique. Un exemple en est la collection d'autographes de Stefan Zweig en 1937, ainsi Oskar Pausch y voit une promesse faite par Gregor de protéger la collection après le changement de régime de 1938, tandis que d'autres critiquent son rôle. Il en est de même concernant l'acquisition de la collection des théâtres de Helene Richter (1861-1942) par la Bibliothèque nationale d'Autriche.
En 1940, Gregor reprend la bibliothèque de Heinrich Schnitzler dont il était ami.

Collaboration avec Richard Strauss[modifier | modifier le code]

Un an après la prise du pouvoir par les nazis en Allemagne, le librettiste juif Stefan Zweig fuit à Londres, laissant à Richard Strauss le soin de trouver un nouveau librettiste. Initialement recommandé par Zweig, Joseph Gregor écrit trois livrets pour Richard Strauss: Friedenstag (1938), Daphné (1938) et Die Liebe der Danae (1944). Il contribue aussi aux textes de Capriccio (1942) et de l'opéra inachevé Des Esels Schatten. Cependant Strauss n'est jamais totalement convaincu par les aptitudes de librettiste de Gregor et rejette ses projets pour trois autres œuvres : Celestina, Sémiramis et Die Rache der Aphrodite.

Après l'achèvement de la partition de Danae Strauss envisage en 1940, sur suggestion de Heinz Drewes et de Hans Joachim Moser, de collaborer avec Gregor pour retravailler le livret de l'opéra Jessonda (musique : Louis Spohr, livret : Edward Henry Go). Quand Gregor propose de réécrire le texte de l'opéra Die Schweigsame Frau pour remplacer celui de Stefan Zweig, Strauss refuse et se retire du projet.

Travaux[modifier | modifier le code]

Gregor est l'un des plus éminents spécialistes de théâtre de son temps. Il a écrit plusieurs ouvrages de référence, dont Der Schauspielführer avec Margret Dietrich et Wolfgang Greisenegger qui a été revu et réédité. En outre, il a écrit des biographies de renommée d'Alexandre le Grand, William Shakespeare et Richard Strauss.

Ouvrages[modifier | modifier le code]

  • Das amerikanische Theater und Kino. Zwei kulturgeschichtliche Abhandlungen. Amalthea, Leipzig 1931 (en collaboration avec René Fülöp Miller)
  • Weltgeschichte des Theaters. Phaidon, Zürich 1933
  • Shakespeare. Phaidon, Wien 1935
  • Perikles. Griechenlands Größe und Tragik. München 1938
  • Richard Strauss. Der Meister der Oper. Piper, München 1939
  • Alexander der Große. Die Weltherrschaft einer Idee. Piper, München 1940
  • Kulturgeschichte der Oper. Ihre Verbindung mit dem Leben, den Werken, des Geistes und der Politik. Gallus, Wien 1941
  • Das Theater des Volkes der Ostmark. Deutscher Verlag für Jugend und Volk, Wien 1943
  • Kulturgeschichte des Balletts. Seine Gestaltung und Wirksamkeit in der Geschichte und unter den Künsten. Gallus, Wien 1944
  • Weltgeschichte des Theaters. Band 1: Von den Ursprüngen bis zum Ausgang des Barocktheaters. Piper, München 1944, wieder 1960
  • Geschichte des österreichischen Theaters. Donau, Wien 1948
  • Richard Wagner in unserer Zeit. Ansprache aus Anlaß der Neugründung des Richard-Wagner-Verbundes. Verlag Die Mitte, Saarbrücken 1958
  • Der Schauspielführer. (ISSN 0342-4553)

Livrets[modifier | modifier le code]

Créé Titre Actes Théâtre Auteur de la musique
Friedenstag
(Jour de paix)
1 Bayerische Staatsoper
(Opéra d’État de Bavière)
Munich
Richard Strauss
Daphne
(Danphé)
1 Semperoper de Dresde Richard Strauss
Capriccio[N 5]
(Caprice)
1 Bayerische Staatsoper Richard Strauss
An den Baum Daphne
(À l'arbre de Daphné)
Motet Richard Strauss
Die Liebe der Danae
(L'Amour de Danaé)
3 Großes Festspielhaus Salzburg
(Grand palais des festivals de Salzbourg)
Richard Strauss
Florian Geyer Hans Ebert
Des Esels Schatten[N 6]
(L'Ombre de l'âne)
Ettal Richard Strauss

Notes et références[modifier | modifier le code]

Notes[modifier | modifier le code]

  1. Le duché de Bucovine est maintenant en Ukraine.
  2. La traduction littérale est : Université nationale Jurij-Fedkowytsch de Czernowitz.
  3. La traduction littérale est : Collection Théâtre.
  4. Ses restes reposent très exactement au Feuerhalle Simmering
  5. Des librettistes successifs ont contribué à former cette œuvre : Stefan Zweig, Joseph Gregor, Richard Strauss, Clemens Krauss et Hans Swarowsky.
  6. Joseph Gregor participe au livret de cet opéra qui reste inachevé.

Références[modifier | modifier le code]

Liens externes[modifier | modifier le code]