Joseph Chhmar Salas

Un article de Wikipédia, l'encyclopédie libre.
Sauter à la navigation Sauter à la recherche

Joseph Chhmar Salas
Image illustrative de l’article Joseph Chhmar Salas
Biographie
Naissance
Phnom Penh
Ordination sacerdotale
Décès
pagode Teuk Thla (Tang Kok)[1]
Évêque de l’Église catholique
Consécration épiscopale
Dernier titre ou fonction Vicaire apostolique de Phnom-Penh
Vicaire apostolique de Phnom Penh
Vicaire coadjuteur de Phnom Penh
Évêque titulaire de Sigus

Blason
(en) Notice sur www.catholic-hierarchy.org

Joseph Chhmar Salas (1937-1977) est un évêque catholique cambodgien qui fut vicaire apostolique de Phnom Penh de 1976 à 1977 avant sa mort d'épuisement dans les camps de travail des Khmers rouges.

Biographie[modifier | modifier le code]

Joseph Chhmar Salas naît à Phnom Penh le . Il commence sa formation à la prêtrise au Cambodge avant d'être envoyé en France pour les études de théologie au séminaire des Missions étrangères de Paris. À la suite de son ordination, le , il est d'abord nommé dans la région de Battambang, avant d'être renvoyé en France pour approfondir ses études.

En 1975, il se trouve encore aux MEP à Paris quand il est rappelé au Cambodge par Mgr Yves Ramousse. En effet, depuis quelques mois, la guerre civile se durcit et les Khmers rouges sont sur le point de renverser la République khmère. La présence des ressortissants étrangers est donc menacée. Il s'agit donc pour Mgr Yves Ramousse d'assurer la présence d'un évêque au Cambodge après son départ probable.

Le , trois jours avant la chute de Phnom Penh, Mgr Salas est ordonné évêque par Mgr Yves Ramousse dans le fracas des premiers bombardements. Le jeune évêque khmer se retrouve très vite séparé des occidentaux et se mêle aux flots de milliers de Phnom Penhois forcés de quitter la ville pour aller travailler dans les rizières et dans les campagnes.

Le , Mgr Yves Ramousse constatant l'impossibilité de son retour au Cambodge, démissionne de sa charge de vicaire apostolique. Mgr Salas lui succède donc et devient le premier vicaire apostolique cambodgien tout en continuant les travaux forcés dans les rizières de la région de Kampong Thom. À la suite de la famine causée par la désorganisation du pays, il meurt de faim et d'épuisement en .

Le 1er mai 2015, Mgr Olivier Schmitthaeusler, vicaire apostolique du Cambodge, a ouvert la phase diocésaine du procès en béatification de 35 martyrs morts pendant la guerre civile (1970-1975) et sous le régime de Pol Pot (1975-1979), parmi lesquels Mgr Joseph Chhmar Salas[2]. Il est donc considéré par l'Église comme Serviteur de Dieu.

Voir aussi[modifier | modifier le code]

Articles connexes[modifier | modifier le code]

Lien externe[modifier | modifier le code]

  • (en) Fiche sur catholic-hierarchy.org

Notes et références[modifier | modifier le code]

Bibliographie[modifier | modifier le code]