Joseph Chambon (1757-1833)

Un article de Wikipédia, l'encyclopédie libre.
Sauter à la navigation Sauter à la recherche
Page d'aide sur l'homonymie Pour les articles homonymes, voir Chambon.

Joseph Chambon
Joseph Chambon (1757-1833)

Naissance
Le Boulou (Roussillon)
Décès (à 76 ans)
Paris
Origine Drapeau de la France France
Arme Commissariat des guerres
Grade Commissaire-ordonnateur en chef
Années de service 1793-1816
Conflits Guerres révolutionnaires
Guerres napoléoniennes
Distinctions Baron de l'Empire
Légion d'honneur
(Commandant)

Joseph Chambon, né Claude Gauderique Joseph Jérôme Chambon le au Boulou (Roussillon) et mort le à Paris, était un militaire français des XVIIIe et XIXe siècles. Il devient baron de Limoron en 1810.

Biographie[modifier | modifier le code]

Né au Boulou le , Joseph Chambon est le fils de Grâce Millous, fille du maître de poste du Boulou, et de Joseph Chambon, docteur en droit. Son grand-père François Chambon était un agriculteur de Saint-Jean-Pla-de-Corts, localité située à proximité[1].

Après des études au séminaire de Perpignan, il se destine à devenir prêtre. Il devient curé à Perpignan en 1792[1].

Joseph Chambon commence à servir le en qualité d'agent des représentants du peuple en mission près l'armée des Pyrénées-Orientales. Par arrêté des représentants du peuple en mission auprès de l'armée des Alpes, en date des 13 et 27 septembre suivant, chargé de la levée de la première réquisition, avec autorisation de remplir les fonctions de commissaire des guerres, il est, le 30 ventôse an II, employé comme agent secondaire à l'armée des côtes de Brest.

Commissaire des guerres provisoire le 20 prairial suivant, et titulaire de 1re classe le 21 nivôse an III, il remplit les fonctions d'ordonnateur à l'armée expéditionnaire de Quiberon le 1er jour complémentaire de la même année, et servit dans les bureaux de la Guerre pendant l'an IV et l'an V.

Commissaire-ordonnateur en chef le 1er thermidor an VII, et ordonnateur en chef le 14 fructidor an XI dans la 26e division militaire, il reçut la décoration de la Légion d'honneur le 4 germinal an XII, et resta chargé du service administratif du camp de Bruges pendant les ans XII et XIII.

Il fil les campagnes d'Autriche, de Prusse et de Pologne, de l'an XIV à 1807, avec le 3e corps de la Grande Armée, devint officier de la Légion d'honneur le , et chevalier de l'ordre de Saint-Henri de Saxe en 1808.

Ordonnateur en chef à l'armée d'Allemagne pendant la campagne de 1809, il obtint la croix de commandant de la Légion d'honneur le 23 juillet de cette même-année, et, le titre de chevalier de Limoron et de l'Empire le 5 mars (il fut créé baron de l'Empire une semaine plus tard)[2]. Admis à la retraite le 20 septembre, et remis en activité dans son grade d'ordonnateur en chef le 16 octobre, l'Empereur l'employa en cette qualité à l'armée d'Allemagne pendant l'année 1810.

Passé en 1811 au corps d'observation de l'Elbe, il obtint un congé d'un an pour rétablir sa santé le , mais il demeura employé à la liquidation des comptes de la Grande Armée pendant cette année.

Nommé le 19 mars 1813 commissaire-ordonnateur en chef de la Grande Armée, et chargé des détails des divisions qui composaient le corps du Mein, il fit la campagne de France (1814), et fut mis en non-activité après l'abdication de l'Empereur.

Lorsque Napoléon Ier revint de l'île d'Elbe, il l'attacha au ministère de la Guerre par décision du 25 mars 1815, et le créa le 2 avril suivant membre de la commission chargée d'examiner les titres des officiers nommés par le gouvernement royal.

Mis de nouveau en non-activité lors de la seconde rentrée des Bourbons, et admis à la retraite le , il rentra dans la vie privée. Il est mort à Paris le .

Titres[modifier | modifier le code]

Décorations[modifier | modifier le code]

Notes et références[modifier | modifier le code]

  1. a et b Étienne Frénay, « Chambon (Claude, Gaudérique, Joseph, Jérôme, baron de Limoron) », dans Nouveau Dictionnaire de biographies roussillonnaises 1789-2011, vol. 1 Pouvoirs et société, t. 1 (A-L), Perpignan, Publications de l'olivier, , 699 p. (ISBN 9782908866414)
  2. Émile Campardon, Liste des membres de la noblesse impériale : dressée d'après les registres de lettres patentes conservés aux Archives nationales, vol. In-8°, Société d'histoire de la révolution française, , 2e éd., 189 p. (lire en ligne)

Voir aussi[modifier | modifier le code]

Bibliographie[modifier | modifier le code]

  • Jean Capeille, « Chambon (Joseph) », dans Dictionnaire de biographies roussillonnaises, Perpignan,
  • Étienne Frénay, « Chambon (Claude, Gaudérique, Joseph, Jérôme, baron de Limoron) », dans Nouveau Dictionnaire de biographies roussillonnaises 1789-2011, vol. 1 Pouvoirs et société, t. 1 (A-L), Perpignan, Publications de l'olivier, , 699 p. (ISBN 9782908866414)
  • A. Lievyns, Jean Maurice Verdot, Pierre Bégat, Fastes de la Légion d'honneur : biographie de tous les décorés accompagnée de l'histoire législative et réglementaire de l'ordre, vol. 3, Bureau de l'administration, (lire en ligne) ;

Articles connexes[modifier | modifier le code]

Liens externes[modifier | modifier le code]