Joseph Billioud

Un article de Wikipédia, l'encyclopédie libre.
Sauter à la navigation Sauter à la recherche
Page d'aide sur l'homonymie Pour les articles homonymes, voir Billioud.
Joseph Billioud
Biographie
Naissance
Décès
Voir et modifier les données sur Wikidata (à 74 ans)
MarseilleVoir et modifier les données sur Wikidata
Nationalité
Formation
Activités
Enfant

Joseph Billioud est un historien français, né à Grièges (Ain) le et mort le à Marseille ; il est le père de Jacques Billioud, historien, et grand-père de Jean-Michel Billioud, écrivain, et d'Yves Billioud, avocat.

Biographie[modifier | modifier le code]

Élève de l'École nationale des chartes, il y obtient le diplôme d'archiviste paléographe avec une thèse intitulée « Les États du duché de Bourgogne jusqu'en 1498 » (promotion 1911)[1].

Guerre de 14-18 : Dulce bellum inexpertis, la guerre fut une épreuve terrible pour la famille de Joseph qui perdit ses trois frères[2] (Théodore, Jacques et Paul ; le 4ième frère Alexandre périt de ses blessures en 1927) ; Joseph fut décoré de la Croix de guerre pour avoir descendu un des premiers avions allemands qui aient été abattus.

Nommé conservateur en chef de la bibliothèque et des archives de la ville de Marseille[3], il est l'auteur de plus de 300 articles[4] sur l'histoire de l'art et sur la vie économique de Marseille et de la Provence. Il fonde en 1950 avec d'autres érudits de l'Institut historique de Provence, la revue Provence historique (organe de la Fédération historique de Provence)[5] et en devient le premier directeur[6].

Publications[modifier | modifier le code]

  • Les états de Bourgogne aux XIVe et XVe siècles[7], 1922
  • Manuscrits à Enluminures exécutés pour des Bibliothèques Provençales (890-1704.), 1924
  • Les Manuscrits Liturgiques Provençaux du XIVe siècle, 1924, Mémoires de l'Institut Historique de Provence
  • Le Roi des merciers du comté de Provence aux XIVe et XVe siècles..., 1925, Bulletin philologique et historique
  • Statuts des merciers de Provence à la fin du XVe siècle, 1926, Mémoires de l'Institut Historique de Provence
  • De la confrérie à la corporation, les classes industrielles en Provence aux XIVe, XVe et XVIe siècles, 1929, Mémoires de l'Institut Historique de Provence[8],[9],[10]
  • La reprise de Toulon (1793) et l'opinion publique, dans Mémoire I.H.P., 1931, p. 249 (compte rendu d'ouvrage - Parès J.)
  • Pals ou lys des plus anciens emblèmes du comté de Provence[11], 1932
  • Les Gérard, architectes marseillais, Marseille, impr. Guéneux frères ; Éditions du Vieux-Marseille, 1934
  • Un Latour marseillais : Pierre Bernard (1704-1777), Gazette des beaux-arts, XI.1937, pp. 237-252 (cf. table des matières, deuxième semestre 1937)[12], 1937
  • Un peintre de types populaires : Françoise Duparc de Marseille, (1726-1778)[13], 1938
  • Une industrie marseillalse : La savonnerie. I. Des origines à 1599, dans Marseille, Rev. Munie., n° 11, 1950, p. 4-8, Ill.
  • Histoire du commerce de Marseille publiée par la Chambre de commerce de Marseille sous la direction de Gaston Rambert, tome III. De 1480 à 1515, par Raymond Collier, de 1515 à 1599, par Joseph Billioud, Paris, Plon, 1951
  • Le Commerce de la glace naturelle à Marseille aux XVIIe et XVIIIe siècles..., 1952, Actes du 77e Congrès des Sociétés savantes. Grenoble,
  • Marseille et l'ami des hommes. Deux lettres inédites du père de Mirabeau[14] (1768-1775), dans Provence hist., fasc. 17, 1954, p. 194-199, port.
  • Une médaille commémorative du combat devant Toulon (22 février 1744), 1962[15], dans Provence historique, fascicule 47, 1962, p. 66-67[16] in Héraldique - Numismatique

Notes et références[modifier | modifier le code]

  1. Les États du duché de Bourgogne jusqu’en 1498, Site de l'École nationale des chartes
  2. SPQR, Lettre de soldats de la grande guerre (lire en ligne)
  3. « Billioud Alexandre Joseph », sur cths.fr (consulté le 13 décembre 2015)
  4. Maître Yves BILLIOUD, Bibliographie Joseph Billioud, (lire en ligne)
  5. [PDF] Pierre Guiral, « Hommage à Joseph Billioud dans "Provence Historique", octobre-décembre 1963 », sur provence-historique.mmsh.univ-aix.fr (consulté le 7 décembre 2015)
  6. Noël Coulet, « Présentation historique de la revue », sur provence-historique.mmsh.univ-aix.fr (consulté le 7 décembre 2015)
  7. Maître Yves BILLIOUD, Joseph Billioud Les Etats De Bourgogne Aux 14ième Et 15ième Siècles 1922, (lire en ligne)
  8. Marc Bloch, « Annales d'histoire économique et sociale, 1931, Volume 3, pp.471-472 - De la confrérie à la corporation : les classes industrielles en Provence aux XIVe, XVe et XVIe siècles. Extrait des Mémoires de l'Institut Historique de Provence, t. IV », sur persee.fr (consulté le 13 décembre 2015)
  9. Paul-Marie Bondois, « Bibliothèque de l'école des chartes, 1931 Volume 92, p.179 - De la confrérie à la corporation : les classes industrielles en Provence aux XIVe, XVe et XVIe siècles. Extrait des Mémoires de l'Institut Historique de Provence, t. IV », sur persee.fr (consulté le 13 décembre 2015)
  10. Georges Espinas, « Journal des savants, 1931 Volume 6, pp.274-276 - De la confrérie à la corporation : les classes industrielles en Provence aux XIVe, XVe et XVIe siècles », sur persee.fr (consulté le 13 décembre 2015)
  11. Maître Yves BILLIOUD, Joseph Billioud Pals Ou Lys 1932. PDF, (lire en ligne)
  12. « Gazette des beaux-arts 1937/07 (A79,T18) - 1937/12 (pp. 237-252) : Un Latour marseillais : Pierre Bernard (1704-1777) », sur Gallica - visualiseur.bnf.fr (consulté le 6 décembre 2015)
  13. « Gazette des beaux-arts, 1938 : Un peintre de types populaires. Françoise Duparc, de Marseille, (1726-1778) », sur worldcat.org (consulté le 13 décembre 2015)
  14. Maître Yves BILLIOUD, Article De Joseph Billioud Marseille Et ( Mirabeau) L' Ami Des Hommes (lire en ligne)
  15. « Provence historique - tome XII - fascicule 47 », sur iberlibro.com (consulté le 13 décembre 2015)
  16. [PDF] « Une médaille commémorative du combat devant Toulon (22 février 1744) », sur provence-historique.mmsh.univ-aix.fr (consulté le 13 décembre 2015)

Annexes[modifier | modifier le code]

Bibliographie[modifier | modifier le code]

  • Joseph Billioud, dans Provence historique, tome 13, fascicule 54, 1963 (lire en ligne).

Liens externes[modifier | modifier le code]