Joseph Archer

Un article de Wikipédia, l'encyclopédie libre.
Aller à : navigation, rechercher
Joseph Archer
Fonctions
Député
Maire
Biographie
Naissance
Décès
Voir et modifier les données sur Wikidata (à 74 ans)
La TroncheVoir et modifier les données sur Wikidata
Nationalité
Lieu de travail
Activité

Joseph Archer est un industriel et homme politique français, député de la Haute-Loire sous la Troisième République, né le à Charolles (Saône-et-Loire) et décédé le à La Tronche (Isère).

Biographie[modifier | modifier le code]

Débuts[modifier | modifier le code]

Il est issu d'une famille bourguignonne très aisée venant du Charolais et du Morvan. Docteur en droit, ingénieur des mines de Saint-Étienne, il devient industriel dans la Nièvre (Saint-Benin d'Azy et Cizely) en rachetant en 1910 une entreprise de fabrication de graisses industrielles. Déjà père de six enfants (il en aura dix en tout), il refuse l'exemption reconnu aux pères de famille nombreuse et s'engage en 1915 dans l'infanterie.

Carrière d'industriel inventeur[modifier | modifier le code]

Joseph Archer (parfois dénommé François-Joseph Archer) a été un inventeur prolifique notamment d'un carburant à l'eau et surtout d'un canon.

Le Canon Archer était une espèce de mortier capable d'utiliser toutes sortes de munitions. Après bien des déboires, il fut adopté par l'armée française le 18 août 1917 et donna toute satisfaction lors de l'offensive du 15 juillet 1918.

Il est également l'inventeur de la nacelle " Eolia " conçue pour des déplacements combinés par air, terre et mer et qui est exposée au Conservatoire national des Arts et Métiers.

Carrière politique[modifier | modifier le code]

Longtemps maire de Cizely (de 1919 à 1925 et de 1929 à 1941), l'ingénieur Archer a toute sa vie durant été un ardent défenseur de la paix entre les Nations d'Europe. En faveur du pacte Briand-Kellogg de 1928 qui déclarait la guerre hors-la-loi, il défendit un projet fédériste qui allait encore plus loin que les rêves des Fédéralistes.

Dès 1919, il se présente en banlieue parisienne à Aubervilliers contre Pierre Laval mais il est battu.

Il se rapprocha de divers hommes politiques mais devint surtout l'ami du député Philibert Besson. Il fut élu député de Haute-Loire en 1935 en remplacement de celui-ci déclaré inéligible (XVe Législature de la IIIe République). Révoqué de ses fonctions de maire par le Gouvernement de Vichy, il fut interné et connut des difficultés de santé.

Monnaie de 1/10e d'Europa, portrait de Louis Pasteur, 1928, bronze, 32 mm.
Revers de la monnaie de 1/10e d'Europa, 1928, bronze, 32 mm.

Opportune intuition[modifier | modifier le code]

Joseph Archer a eu l'intuition que la paix et l'unité des peuples se ferait par la monnaie. Ainsi, il parvint à concevoir une monnaie européenne baptisée l'Europa (monnaie).

Article connexe[modifier | modifier le code]

Bibliographie[modifier | modifier le code]

  • Bruno Fuligni, La Chambre ardente ( page 163 ) Editions de Paris, 2001 Bruno Fuligni
  • Henri Temerson : Bliographie des principales personnalités françaises décédées au cours de l'année 1957.
  • Le Monde du Jeudi 22 mars 2007 : article pour les cinquante ans de la disparition de J. ARCHER
  • Joseph ARCHER : L'énigme de la guerre. Editions Ernest Leroux. Paris 1920.
  • Joseph ARCHER : Rénovation, un idéal, une doctrine, un programme. Editions " Science et énergie " Paris 1923.
  • 14-18 le magazine de la grande Guerre N°53 de Juin 2011. La guerre du Canon Archer.
  • « Joseph Archer », dans le Dictionnaire des parlementaires français (1889-1940), sous la direction de Jean Jolly, PUF, 1960 [détail de l’édition]

Liens externes[modifier | modifier le code]