Joseph Anton Steffan

Un article de Wikipédia, l'encyclopédie libre.
Sauter à la navigation Sauter à la recherche
Page d'aide sur l'homonymie Pour les articles homonymes, voir Štěpán.
Joseph Anton SteffanJosef Antonín Štěpán

Naissance
Kopidlno, Drapeau de la Bohême Royaume de Bohême
Décès (à 71 ans)
Vienne, Drapeau de l'Autriche Archiduché d'Autriche
Activité principale compositeur
Lieux d'activité Vienne
Maîtres Georg Christoph Wagenseil

Joseph Anton Steffan ou Josef Antonín Štěpán (né à Kopidlno, en Bohême, le – mort à Vienne le ) est un compositeur et un pianiste tchèque de la période classique.

Biographie[modifier | modifier le code]

Steffan est né dans un petit village situé à 80 kilomètres à l'est de Prague. Son père est cantor à l'église et l'on suppose que c'est lui qui lui donne les rudiments de son apprentissage musical puisqu'il avait la charge de l'éducation des garçons du chœur.

En 1741, le jeune Steffan fuit les troupes prussiennes pour Vienne, reçu par le comte Schlik de Kopidlno. Âgé de 15 ans, il est l'élève de piano et de composition de Wagenseil. Il devient vite un brillant virtuose du clavier. En 1766, il est recommandé comme professeur de clavecin des archiduchesses Marie-Caroline et Marie-Antoinette d'Autriche, place qu'occupait son maître.

En 1775, il perd la vue, ce qui l'isole complètement de la société viennoise. Cependant, il poursuit son travail de composition. Il meurt à Vienne le .

Style[modifier | modifier le code]

Joseph Anton Steffan est l'un des représentants du style classique viennois et fut totalement oublié pendant deux siècles. Proche d'un compositeur très populaire en son temps, Wagenseil, il en hérite la virtuosité au clavier. Son concerto en si bémol majeur (écrit entre 1780 et 1790) est contemporain de ceux de Mozart et en a la grâce et la verve.

Œuvres[modifier | modifier le code]

  • 6 Sonates pour piano opus 2 (1760)
    1. majeur
    2. fa majeur
    3. ut majeur
    4. sol majeur
    5. mi-bémol majeur
    6. ut majeur
  • Sonates pour piano opus 3
  • Concerto pour clavier en majeur, Š. 116 (c. 1773)
  • Concerto pour clavier en sol majeur, Š. 109 (c. 1773)
  • Concerto pour clavier en si-bémol majeur
  • Sammlung Deutscher Lieder (1778)
  • Stabat Mater

Notes et références[modifier | modifier le code]

Liens contextuels[modifier | modifier le code]

Liens externes[modifier | modifier le code]