Joseph Allamano

Un article de Wikipédia, l'encyclopédie libre.

Joseph Allamano
Image illustrative de l’article Joseph Allamano
bienheureux
Naissance 21 janvier 1851
Castelnuovo Don Bosco
Décès (à 75 ans) 
Turin
Nationalité Flag of Italy.svg
Vénéré à Turin Église de la Consolata, Corso Francesco Ferrucci, 14.
Béatification 7 octobre 1990
par Jean-Paul II
Vénéré par l'Église catholique
Fête 16 février
Attributs soutane, livre, image de la Consolata.

Joseph Allamano (Castelnuovo Don Bosco, - Turin, ) est un prêtre italien fondateur des missionnaires de la Consolata et des sœurs missionnaires de la Consolata et reconnu bienheureux par l'Église catholique. Il est commémoré le 16 février selon le Martyrologe romain[1].

Biographie[modifier | modifier le code]

Joseph Allamano naît à Castelnuovo en 1851 dans une famille très pieuse, sa mère est la sœur de saint Joseph Cafasso, recteur du Sanctuaire de la Consolata[2]. Il étudie à l’école de saint Jean Bosco à Turin. En 1873, il est ordonné prêtre diocésain à Turin[2] et diplômé en théologie en 1877.

En 1880, il est nommé recteur du sanctuaire de la Consolata, poste qu'il gardera jusqu'à sa mort. Il gère également la formation des prêtres et commence d'importants travaux de rénovation de la basilique.

Le , il fonda l'institut missionnaire de la Consolata, l'année suivante, quatre premiers missionnaires partent pour le Kenya[2]. Compte tenu de la nécessité de la présence de religieuses dans l'apostolat, il fonde en 1910 les sœurs missionnaires de la Consolata[2].

En 1912, avec d'autres instituts missionnaires, il fait part à Pie X du manque de connaissances du clergé et des fidèles sur les activités des missions, et appelle à la mise en place d'une journée de sensibilisation, la journée missionnaire mondiale sera instituée par le Pape Pie XI en 1926. Joseph Allamano meurt à Turin . Il est béatifié par Jean-Paul II à Rome le [2]. Sa fête est fixée au 16 février[1].

Voir aussi[modifier | modifier le code]

Articles connexes[modifier | modifier le code]

Liens externes[modifier | modifier le code]

Notes et références[modifier | modifier le code]

  1. a et b « Bienheureux Joseph Allamano », sur nominis.cef.fr (consulté le 17 février 2021)
  2. a b c d et e « Joseph Allamano », sur www.consolata.qc.ca (consulté le 17 février 2021)