John Acton (6e baronnet)

Un article de Wikipédia, l'encyclopédie libre.
(Redirigé depuis Joseph Acton)
Aller à : navigation, rechercher
Page d'aide sur l'homonymie Pour les articles homonymes, voir John Acton.
John Acton
Sirjohnacton.jpg

Sir John Acton, 6ème baronnet

Fonctions
premier ministre (Royaume de Naples)
ministre des Finances (en) (Royaume de Naples)
commandant en chef (Royaume de Naples)
Titre
baronnet (Aldenham Park (d))
-
Prédécesseur
Richard Acton (en)
Successeur
Ferdinand Dalberg-Acton (en)
Informations générales
Naissance
Décès
Nationalité
Domicile
Activité
Enfants
Ferdinand Dalberg-Acton (en)
Charles Januarius ActonVoir et modifier les données sur Wikidata
Palmarès
Distinction


Sir John Francis Edward Acton (baptisé le 3 juin 1736 à Besançon à Palerme), 6e baronnet, est un homme politique italien, Premier ministre du royaume de Naples sous Ferdinand IV de Naples.

Biographie[modifier | modifier le code]

John Acton était fils d'Edward Acton, médecin de Besançon d'origine britannique. En 1791, il hérita à la mort de son cousin au troisième degré, Richard Acton of Aldenham Hall, du titre et des domaines de Shropshire. Il servit dans la marine de la Toscane et, en 1775, commanda une frégate dans l'expédition commune de l'Espagne et de la Toscane contre Alger au cours de laquelle il fit preuve de courage et de ressources ce qui lui valut d'être promu à un commandement plus élevé.

En 1779 la reine Marie-Caroline d'Autriche persuada son frère, le grand-duc Leopold de Toscane, de permettre à Acton, qui avait été recommandé à elle par le prince Caramenico, de réorganiser la marine napolitaine. Ses capacités le menèrent à un avancement rapide. Il devint commandant en chef de l'armée et de la marine du royaume de Naples, ministre des finances puis Premier ministre. Il habitait le Palazzo Salerno[1].

Sa politique était conçue de concert avec l'ambassadeur britannique, William Hamilton, et destinée à substituer dans le royaume de Naples l'influence de l'Autriche et de la Grande-Bretagne à celle de l'Espagne. Cette politique suscita l'opposition ouverte de la France et celle de ceux des Italiens acquis à la révolution française.

À l'issue des cinq mois de terreur qui suivirent la chute de la République parthénopéenne, Acton en fut jugé responsable. En 1804 il fut brièvement écarté du gouvernement à la demande des Français, mais retrouva rapidement ses fonctions qu'il assura jusqu'à l'entrée des Français dans Naples en février 1806. Il trouva alors refuge avec la famille royale en Sicile. Il mourut à Palerme.

Il avait épousé, sur dispense papale, Marie Anne Acton. Elle était la fille la plus âgée de son frère, le général Joseph Edward Acton (1737-1808), qui était dans l'armée napolitaine. Il laissa trois enfants, son fils le plus âgé, Sir Richard, étant le père du premier lord Acton, son deuxième fils devenant le Cardinal Acton.

Galerie[modifier | modifier le code]

Notes et Références[modifier | modifier le code]