Joseph-Pierre Braemt

Un article de Wikipédia, l'encyclopédie libre.
Sauter à la navigation Sauter à la recherche

Joseph-Pierre Braemt, né à Gand le et mort à Bruxelles, le est un graveur belge de médailles et monnaies.

Biographie[modifier | modifier le code]

Après s'être formé aux académies de Gand puis de Bruxelles, Joseph-Pierre Braemt se perfectionne à Paris auprès du graveur André Galle et du baron François Joseph Bosio, sculpteur renommé de l'époque.

Il est désigné graveur général de l'Hôtel des Monnaies de Bruxelles et réalise les premières pièces de monnaie belges.

Joseph-Pierre Braemt est également membre de la Société des agathopèdes.

Œuvres[modifier | modifier le code]

On lui doit notamment les médailles et monnaies suivantes :

  • 1826 : médaille commémorative de l’achèvement du creusement d’un canal entre la Haine et l’Escaut, sous le gouvernement du Royaume des Pays-Bas[1],
  • 1830 : médaille de reconnaissance à la Garde civique, sous le Gouvernement provisoire de Belgique,
  • à partir de 1832 :
    • pièces en francs d'argent avec la tête du roi Léopold Ier (5 francs argent, 2 1/2 francs argent, 2 francs argent, 1 franc argent, 1/2 franc argent, 1/4 franc argent, 20 centimes argent),
    • pièces en centimes de cuivre avec le lion belge et la devise nationale, en français, "l'union fait la force" (10 centimes, 5 centimes, 2 centimes et 1 centime)[2].

Reconnaissance[modifier | modifier le code]

  • Une rue de la commune de Saint-Josse-ten-Noode, où il possédait une vaste propriété appelée "Campagne de M. Braemt", sur laquelle la rue fut en partie tracée, porte son nom[3]. Il habitait rue des Moissons sur ce domaine.

Notes et références[modifier | modifier le code]

Annexes[modifier | modifier le code]

Bibliographie[modifier | modifier le code]

  • De Seyn, Dictionnaire biographique…., vol. I, sub verbo.

Liens externes[modifier | modifier le code]