Joseph-Olindo Gratton

Un article de Wikipédia, l'encyclopédie libre.
Aller à : navigation, rechercher
Page d'aide sur l'homonymie Pour les articles homonymes, voir Gratton.
Joseph-Olindo Gratton
Joseph-Olindo Gratton, 1872.jpg

Joseph-Olindo Gratton, 1872

Naissance
Décès
Nationalité

Joseph-Olindo Gratton (1855 - 1941) est un sculpteur, un ébéniste et un statuaire québécois.

Natif de Sainte-Thérèse-de-Blainville, il fait ses études classiques au Petit séminaire de Sainte-Thérèse à partir de 1869.

Il opte ensuite pour une carrière industrielle à Montréal et s'inscrit à l'école normale Jacques-Cartier en 1872. Gratton a pour maîtres le sculpteur Charles Dauphin et l'architecte Napoléon Bourassa.

Gratton assiste Louis-Philippe Hébert depuis 1881. Associé à Philippe Laperle de 1888 à 1891, il devient sculpteur en son propre nom et fabrique deux anges de bois à la chapelle Notre-Dame du Sacré-Cœur. Son Ecce Homo guide l'entrée de la chapelle jusqu'en 1978 lorsqu'un feu cause des dommages.

Gratton exécute plus de trois cents ouvrages entre 1877 et 1939. Il a notamment sculpté les statues de la basilique-cathédrale Marie-Reine-du-Monde de 1892 à 1898. Dans ses sculptures, Gratton emploie le bronze et le cuivre.

Il revient à Sainte-Thérèse en 1901 et continue à sculpter des anges. Son statut s'améliore après la Première Guerre mondiale et il réalise d'autres œuvres pour les églises des Laurentides et de Montréal. Ses dernières réalisations ont lieu de 1936 à 1938 et il meurt en 1941.

Œuvres de sculpture[modifier | modifier le code]

À la cathédrale Marie-Reine-du-Monde (Montréal)[modifier | modifier le code]

Autres sculptures[modifier | modifier le code]

  • Christ en croix de l'église Sainte-Madeleine d'Outremont, sur un des piliers du transept.
  • Onze statues pour la chapelle du séminiare de Sainte-Thérèse
  • Saint Isidore le laboureur
  • Sculpture pour l'église Sainte-Anne de Fall River au Massachusetts
  • Statuaire extérieur de l'Église Saint-Enfant-Jésus du Mile-End
  • À l'église Saint-Viateur d'Outremont, on peut voir sous la table de l'autel une « dernière Cène », sculptée par Gratton, inspirée de la peinture de Léonard de Vinci.