Joseph-Conrad d'Anthès

Un article de Wikipédia, l'encyclopédie libre.
Joseph-Conrad d'Anthès
Joseph-Conrad d’Anthès.png
Fonctions
Conseiller général du Haut-Rhin
-
Député du Haut-Rhin
-
Conseiller municipal de Soultz-Haut-Rhin
Conseiller d'arrondissement
Titre de noblesse
Baron
Biographie
Naissance
Décès
Nationalité
Formation
Activités
Famille
Enfants
Georges-Charles de Heeckeren d'Anthès
Alphonse Lothaire d'Anthès (d)Voir et modifier les données sur Wikidata
Autres informations
Propriétaire de
Château Heeckeren d'Anthes (d), château de Blotzheim (d)Voir et modifier les données sur Wikidata
Partis politiques
Distinction

Joseph-Conrad-Alexandre, baron d'Anthès, seigneur de Blotzheim, est un militaire et homme politique français, né le à Soultz-Haut-Rhin et mort le au même endroit.

Biographie[modifier | modifier le code]

Joseph-Conrad d'Anthès fut élève à l’école royale militaire de Pont-à-Mousson, puis officier au régiment de Royal-Allemand. Il fait partie des contingents militaires qui, sous les ordres du marquis de Bouillé, tentèrent les 20 et de favoriser la fuite de Louis XVI, ce qui l'obligea à émigrer lui-même. Il séjourne alors en Allemagne, auprès de son oncle et parrain, le baron von Reuttner, commandeur de l’Ordre Teutonique, et ne rentre en France que sous l'Empire. En 1803, il est désigné comme membre du conseil municipal de Soultz.

Riche propriétaire du Haut-Rhin, il est élu le membre de la Chambre des députés par le 2e arrondissement électoral du Haut-Rhin (Colmar). Il siégea à l'extrême-droite, et vota toujours avec les ultraroyalistes. Successivement réélu en 1824 et en 1827, il échoue le contre André qui est élu avec 179 voix (le baron d'Anthès n'en avait obtenu que 135).

D'Anthès n'aborde jamais la tribune ; pourtant il n'intervint pas seulement par ses votes dans les débats parlementaires. « Il doit à la puissance de ses poumons, disait la Nouvelle Biographie pittoresque des députés de la Chambre septennale, ainsi qu'à l'amitié qu'il porte au triumvirat ministériel, le surnom de général de la clôture, surnom dont, par parenthèse, il se montre un peu trop fier. M. d'Anthès est un baron campagnard qui, avant d'être le mandataire du grand collège de Colmar, passait sa vie dans son domaine de Soultz, entre la choucroute et le tabac de contrebande. Aujourd'hui que M. le baron est chef de file de la phalange clôturière, il a quitté la choucroute pour la truffe insidieuse. Un électeur fonctionnaire le félicitait un jour de ce qu'il avait si bravement crié la clôture ! la clôture ! durant la dernière session : « J'espère, dit-il, crier bien davantage il, la session prochaine. » ».

Profondément légitimiste, à partir de la Révolution de juillet, le baron d'Anthès vécut dans la retraite. Il avait été conseiller d'arrondissement, puis conseiller général du Haut-Rhin.

Famille[modifier | modifier le code]

Joseph-Conrad d'Anthès est le fils de Georges Charles d'Anthès (1739-1803) et de Susanna Maria Anna Reuttner von Wey. Il est l'arrière petit-fils du baron Jean-Henri d'Anthès (1670-1733).

Portrait de son épouse la comtesse Marie-Anne von Hatzfeld.

En 1806, il épouse Marie-Anne-Louise, comtesse de Hatzfeldt, fille unique du comte Lothaire-François-Joseph von Hatzfeldt, général-major au service de l'Electeur de Mayence et capitaine de ses Gardes à cheval, et de Frédérique-Eléonore, comtesse de Wartensleben. Le comte de Hatzfeldt est le frère de Franz Ludwig, premier prince de Hatzfeldt (1756-1827), et de la comtesse Neipperg, de la comtesse Nesselrode et de la comtesse de Coutenhove. La femme du comte de Hatzfeldt, Frédérique-Eléonore de Wartensleben, qui se remaria avec le comte Godefroy Waldner de Freundstein, appartenait à une ancienne famille de la noblesse rhénane et avait pour sœur la comtesse Moussine-Pouchkine, femme de l'ambassadeur de l'Impératrice Catherine II.

De son mariage avec Marie-Anne de Hatzfeldt, Joseph-Conrad d'Anthès eut six enfants :

  • Marie-Eugénie (1807-1876), mariée au comte Henri Claude Maron de Cerzé-Lusignan, lieutenant-colonel d'état-major ;
  • Josèphe-Marie-Anne (1809-1848);
  • Georges-Charles (1812-1895), époux d'Ekaterina Nikolaïevna Gontcharova ;
  • Alphonse-Lothaire (1813-1884), conseiller général du Haut-Rhin ;
  • Frédérique-Adelaïde, célibataire (1816-1873) ;
  • Alexandrine-Clotilde, mariée au baron Mertian (1822-1903).

Sources[modifier | modifier le code]

  • Adolphe Robert, Gaston Cougny, Dictionnaire des parlementaires français, 1889-1891
  • L'Intermédiaire des chercheurs et curieux, Volume 95, 1932
  • Albert Révérend, Jean Tulard, Titres et confirmations de titres: Monarchie de Juillet, 2e République, 2e Empire, 3e République, 1830-1908, 1974
  • Alexandre Boudet Puymaigre, Souvenirs sur l'émigration, l'empire et la restauration, 1884

Voir aussi[modifier | modifier le code]

Bibliographie[modifier | modifier le code]

Liens externes[modifier | modifier le code]