Joseph-Édouard Turcotte

Un article de Wikipédia, l'encyclopédie libre.
Aller à : navigation, rechercher
image illustrant un homme politique image illustrant québécois
Cet article est une ébauche concernant un homme politique québécois.

Vous pouvez partager vos connaissances en l’améliorant (comment ?) selon les recommandations des projets correspondants.

Joseph-Édouard Turcotte
Image illustrative de l'article Joseph-Édouard Turcotte
Fonctions
Maire de Trois-Rivières
Prédécesseur Jean-Baptiste Lajoie
Successeur Louis-Charles Boucher de Niverville
Biographie
Nom de naissance Gentilly
Drapeau : Québec Québec,Drapeau du Canada Canada
Date de naissance
Date de décès
Nationalité Canadienne
Enfants Arthur Turcotte
Gustave-Adolphe Turcotte
Profession Avocat, homme d'affaires et politicien

Joseph-Édouard Turcotte
Maires de Trois-Rivières

Joseph-Edouard Turcotte est né à Gentilly (Bécancour, Québec, Canada) en 1808.

Il exerça la profession d'avocat à Québec avant de s'installer à Trois-Rivières en 1839, où il fut élu maire de 1857 à 1863. Il est reconnu pour sa contribution à la mise en valeur de Trois-Rivières. Plus précisément, l'aménagement de la zone portuaire et des infrastructures ferroviaires. Il fut aussi propriétaire (et rédacteur en chef) du Journal des Trois-Rivières, de 1847 à 1853, et l'un des fondateurs du Collège des Trois-Rivières (futur Séminaire Saint-Joseph) en 1860. Il fut nommé conseiller de la reine en 1847[1].

Au Parlement du Bas-Canada, il fut élu député de Saint-Maurice en 1841, 1842 et 1851. Également député dans Maskinongé en 1854 et dans Champlain en 1858, puis dans Trois-Rivières en 1861 et 1863. Il fut solliciteur général du Bas-Canada, de 1847 à 1848, bien que sans siège.

Décédé à Trois-Rivières, en 1864. il était le père d'Arthur Turcotte et de Gustave-Adolphe Turcotte[2].

Notes et références[modifier | modifier le code]