Josep Renau

Un article de Wikipédia, l'encyclopédie libre.
Sauter à la navigation Sauter à la recherche
Josep Renau
Mural de Renau.jpg
Détail de la peinture murale La Hispanidad de Josep Renau Berenguer, situé au Casino de la Selva, à Cuernavaca (Mexique).
Naissance
Décès
Voir et modifier les données sur Wikidata (à 75 ans)
Berlin-EstVoir et modifier les données sur Wikidata
Nationalité
Activités
Peintre, universitaire, professeur, écrivainVoir et modifier les données sur Wikidata
Formation
Distinction

Josep Renau Berenguer, né à Valence le 17 mai 1907 et mort à Berlin-Est le 11 octobre 1982, est un artiste graphique et homme politique communiste, surtout connu pour ses affiches de propagande réalisées durant la Seconde République espagnole ou la guerre civile.

Biographie[modifier | modifier le code]

2017-fr.wp-orange-source.svg
Cette section ne cite pas suffisamment ses sources (novembre 2017)
Pour l'améliorer, ajoutez des références vérifiables [comment faire ?] ou le modèle {{Référence nécessaire}} sur les passages nécessitant une source.
Josep Renau, Trópico, 1945.
Museo Reina Sofía, Madrid.

Josep Renau Berenguer étudie les beaux-arts dans sa ville natale entre 1919 et 1925, s'y liant d'amitié avec Juan Navarro Ramón. À partir de 1931 il milite dans le Parti communiste espagnol.

Directeur général des beaux-arts de la République pendant la guerre civile, il charge Pablo Picasso de la réalisation de Guernica en 1937 pour l'Exposition internationale « Arts et Techniques dans la Vie moderne » de Paris[1]. Il décide le transfert aux tours de Serrans de Valence d'une partie des œuvres du musée du Prado, afin de les mettre à l'abri des bombardements, puis organise ultérieurement leur transport jusqu'en Suisse.

À la fin de la guerre, il passe en France et est interné dans un camp de réfugiés à Argelès-sur-Mer ; il obtient en mai 1939 un visa pour le Mexique où il s'installe, collaborant dans des revues espagnoles de l'exil avec David Alfaro Siqueiros.

En 1958, il quitte le Mexique et s'installe à Berlin-Est, en République démocratique allemande (RDA). Il y réalise notamment des peintures murales et des photomontages.

Bénéficiaire de l'amnistie générale de 1976, il rentre occasionnellement en Espagne. Il meurt en RDA.

Œuvres[modifier | modifier le code]

Publications[modifier | modifier le code]

Photomontages[modifier | modifier le code]

  • Nous sommes fiers d’être Américains, 1936

Notes et références[modifier | modifier le code]

  1. (en) Gijs van Hensbergen, Guernica : The Biography of a Twentieth-Century Icon, Bloomsbury Publishing, (1re éd. 2004), p. 25.

Annexes[modifier | modifier le code]

Bibliographie[modifier | modifier le code]

Liens externes[modifier | modifier le code]