Josep Iborra

Un article de Wikipédia, l'encyclopédie libre.
Josep Iborra
une illustration sous licence libre serait bienvenue
Biographie
Naissance
Décès
Voir et modifier les données sur Wikidata (à 81 ans)
Nationalité
Formation
Activités
Autres informations
A travaillé pour
Distinction
Joan Fuster Essay Award (d) ()Voir et modifier les données sur Wikidata

Josep Iborra i Martínez, né à Benissa (province d'Alicante) le et mort le , est un écrivain et critique littéraire valencien[1], licencié de droit à l'Université de Valence et docteur en philologie romane. Il a travaillé pour le renouveau culturel catalan au Pays Valencien, d'abord en tant que professeur d'école secondaire, puis a codirigé l'Institut des Sciences de l'Éducation et a été membre du Service de Normalisation Linguistique de l'Université de Valence. Il a collaboré avec des essais de critique littéraire dans un bon nombre de publications : La Caña Gris, Serra d'Or, L'Espill, Saó, El Temps, Reduccions, Caràcters et Revista de Catalunya, entre autres.[2]

Œuvre[modifier | modifier le code]

  • Paràboles i prou (1955)
  • La nova poesia catalana del País Valencià (1977-78)
  • Fuster portàtil (1982, prix d'essai Joan Fuster)
  • Humanisme i nacionalisme en l'obra de Joan Fuster (1984)
  • La trinxera literària (1974-1990). Estudis sobre literatura catalana al País Valencià (1995)
  • Estudis sobre literatura catalana al País Valencià (1995)
  • Inflexions (2004, prix de la ville d'Alzira)

Notes et références[modifier | modifier le code]

  1. (ca) Es mor l'escriptor i crític literari Josep Iborra, Vilaweb (en).
  2. (ca)Nausica Solà. Josep Iborra (1929-2011). Associació d'Escriptors en Llengua Catalana.

Voir aussi[modifier | modifier le code]

Lien externe[modifier | modifier le code]