Josef Newgarden

Un article de Wikipédia, l'encyclopédie libre.
Aller à : navigation, rechercher
Josef Newgarden
{{{alternative}}}
Josef Newgarden en 2015.
Biographie
Date de naissance (26 ans)
Lieu de naissance Drapeau des États-Unis Hendersonville, Tennessee (États-Unis)
Nationalité Drapeau des États-Unis Américain
Carrière
Années d'activité Depuis 2006 en monoplace
Qualité Pilote automobile
Équipe Drapeau : États-Unis Team Penske
Statistiques
Numéro permanent 2
Nombre de courses 100
Pole positions 2
Podiums 19
Victoires 7
Champion du monde 2017

Josef Nicolai Newgarden, né le à Hendersonville (Tennessee), est un pilote automobile américain, qui participe en 2017 au championnat d'IndyCar Series avec l'écurie Penske.

Il est sacré champion d'IndyCar pour la première fois de sa carrière en 2017, avec Penske.

Biographie[modifier | modifier le code]

Débuts en monoplace aux États-Unis (2006-2008)[modifier | modifier le code]

Après avoir roulé en karting pendant près de dix ans, Josef Newgarden commence sa carrière en monoplace en 2006, en intégrant la Skip Barber Racing School. Il participe entre 2006 et 2008 aux différents championnats que propose la série, avec plus ou moins de succès. Il décroche au total neuf victoires et termine deux fois vice-champion. En 2008, il prend part au Formule Ford Festival sur le circuit de Brands Hatch, en classe Kent. Il remporte la victoire.

Arrivée en Europe (2009)[modifier | modifier le code]

Josef Newgarden décide de traverser l'Atlantique et arrive en Europe en 2009. Il prend part au championnat de Grande-Bretagne de Formule Ford et gagne neuf courses sur vingt-cinq. Il termine 2e du championnat. Il participe également aux trois premières courses de Formule Palmer Audi, à Brands Hatch. Il se fait remarquer en s'imposant lors des deux premières. On le retrouve aussi au Formule Ford Festival pour la deuxième année consécutive, mais sans réussite.

Courte expérience en GP3 Series (2010)[modifier | modifier le code]

Il s'engage en 2010 en GP3 Series avec Carlin Motorsport[1] mais doit attendre la neuvième course de la saison à Hockenheim pour marquer des points, ceux de la pole position. Il ne termine que trois fois dans les points en course et termine 18e du championnat, battu par son équipier Dean Smith.

Retour au pays en Indy Lights (2011)[modifier | modifier le code]

Josef Newgarden en Indy Lights en 2011.

En 2011, il quitte l'Europe et retourne aux États-Unis pour poursuivre sa carrière. Il s'engage en Indy Lights, l'antichambre de l'IndyCar Series, avec Schmidt Peterson Motorsports[2]. Il domine facilement ses adversaires et remporte le titre, avec près de 100 points d'avance sur son dauphin Esteban Guerrieri.

Carrière en IndyCar Series (Depuis 2012)[modifier | modifier le code]

Josef Newgarden aux 500 miles d'Indianapolis en 2012.

Ce titre lui permet d'accéder en 2012 à la discipline phare de la monoplace américaine, l'IndyCar[3]. Avec l'écurie Sarah Fisher Hartman Racing, son meilleur résultat est une 11e place obtenue lors de la première course de l'année à St. Petersburg. Il participe pour la première fois aux mythiques 500 miles d'Indianapolis mais ne termine pas l'épreuve. L'année suivante, en 2013, il rempile avec l'écurie de Sarah Fisher et améliore ses résultats, terminant même 2e du Grand Prix de Baltimore. Il se classe 14e du championnat. Il effectue sa dernière année au sein de l'écurie en 2014 et une nouvelle fois, termine 2e, cette fois-ci en Iowa.

En 2015, Josef Newgarden rejoint le CFH Racing (en). Il remporte sa première course sur le Barber Motorsports Park[4], puis une autre à Toronto[5]. Il obtient également sa première pole position à Milwaukee, et se classe 9e des 500 miles d'Indianapolis. Des rumeurs le positionnent alors comme un candidat à un baquet chez Haas F1 Team, la nouvelle écurie américaine de Formule 1 qui fera ses débuts en 2016[6].

En 2016, il passe dans l'écurie d'Ed Carpenter et obtient une nouvelle victoire en Iowa, deux semaines après un gros accident sur le Texas Motor Speedway, qui lui cause une fracture de la clavicule[7]. Pour sa cinquième participation aux 500 miles d'Indianapolis, il finit 3e. Il termine 4e du championnat puis signe un nouveau contrat chez Penske pour la saison 2017 [8].

Au sein de sa nouvelle écurie, il s'impose dès la troisième course de la saison sur le Barber Motorsports Park, pour la deuxième fois de sa carrière[9]. Plus tard dans la saison, il remporte également les courses de Toronto et de Mid-Ohio, ce qui lui permet de mener le championnat après treize courses[10]. Il est sacré champion d'IndyCar pour la première fois de sa carrière à l'issue de la dernière course de la saison à Sonoma, battant le tenant du titre Simon Pagenaud de treize points seulement[11].

Carrière[modifier | modifier le code]

Résultats en monoplace[modifier | modifier le code]

Saison Championnat Écurie Courses Victoires Pole positions Meilleurs tours Podiums Points Classement
2006–2007 Skip Barber Southern 12 3 3 5 10 443 2e
2007 Skip Barber National 14 2 3 3 4 326 6e
2008 Skip Barber National 14 3 6 3 5 372 2e
2009 Championnat de Grande-Bretagne de Formule Ford Drapeau : Royaume-Uni JTR 25 9 4 8 16 550 2e
2010 GP3 Series Drapeau : Royaume-Uni Carlin Motorsport 15 0 1 0 0 8 18e
2011 Indy Lights Drapeau : États-Unis Sam Schmidt Motorsports 14 5 3 4 10 533 Champion
2012 IndyCar Series Drapeau : États-Unis Sarah Fisher Hartman Racing 14 0 0 3 0 200 23e
2013 IndyCar Series 19 0 0 0 1 348 14e
2014 IndyCar Series 18 0 0 2 1 406 13e
2015 IndyCar Series Drapeau : États-Unis CFH Racing (en) 16 2 1 0 4 431 7e
2016 IndyCar Series Drapeau : États-Unis Ed Carpenter Racing 16 1 0 3 4 502 4e
2017 IndyCar Series Drapeau : États-Unis Team Penske 17 4 1 5 9 642 Champion

Résultats aux 500 miles d'Indianapolis[modifier | modifier le code]

Année Châssis Moteur Départ Arrivée Équipe
2012 Dallara Honda 7 25 Sarah Fisher Hartman Racing
2013 Dallara Honda 25 28 Sarah Fisher Hartman Racing
2014 Dallara Honda 8 30 Sarah Fisher Hartman Racing
2015 Dallara Chevrolet 9 9 CFH Racing (en)
2016 Dallara Chevrolet 2 3 Ed Carpenter Racing
2017 Dallara Chevrolet 22 19 Team Penske

Notes et références[modifier | modifier le code]

  1. « Newgarden joins Carlin in GP3 », sur gpupdate.net, (consulté le 11 février 2017)
  2. « Josef Newgarden en Indy Lights », sur autohebdo.fr, (consulté le 11 février 2017)
  3. Vicent Lalanne-Sicaud, « IndyCar - Newgarden dans l'équipe de Fisher », sur news.sportauto.fr, (consulté le 11 février 2017)
  4. Olivier Guillaume, « Josef Newgarden remporte sa première victoire à Barber », sur motorsport.com, (consulté le 11 février 2017)
  5. Geoffroy Lettier, « Josef Newgarden s'impose à Toronto », sur us-racing.com, (consulté le 11 février 2017)
  6. « Who will drive for Haas in 2016? », sur formula1.com, (consulté le 11 février 2017)
  7. Michaël Duforest, « Fracture de la clavicule pour Josef Newgarden », sur motorsport.com, (consulté le 11 février 2017)
  8. Geoffroy Lettier, « Josef Newgarden confirmé chez Penske », sur us-racing.com, (consulté le 11 février 2017)
  9. Michaël Duforest, « Course - Newgarden profite des malheurs de Power et s'impose ! », sur motorsport.com, (consulté le 24 avril 2017)
  10. Michaël Duforest, « Championnat - Newgarden prend la tête », sur motorsport.com, (consulté le 13 août 2017)
  11. « Simon Pagenaud vainqueur à Sonoma, Josef Newgarden sacré champion », sur lequipe.fr, (consulté le 18 septembre 2017)

Lien externe[modifier | modifier le code]