Josef Aigner (homme politique, 1846-1907)

Un article de Wikipédia, l'encyclopédie libre.
Sauter à la navigation Sauter à la recherche
Page d'aide sur l'homonymie Pour les articles homonymes, voir Aigner.
Josef Aigner
Fonctions
Membre du Reichstag de l'Empire allemand
Membre de la chambre des députés de Bavière (d)
Biographie
Naissance
Décès
Voir et modifier les données sur Wikidata (à 60 ans)
MainburgVoir et modifier les données sur Wikidata
Nationalité
Activités
Autres informations
Parti politique

Josef Aigner est un négociant et un homme politique allemand, né le à Frontenhausen (Bavière) et mort le à Mainburg (Bavière). Membre du parti Zentrum, il siège à la Chambre des députés de Bavière puis au Reichstag[1].

Biographie[modifier | modifier le code]

Aigner est scolarisé à la Volksschule et suit des cours privés. Il fait un apprentissage de 1860 à 1863 puis est employé jusqu'en 1968. Il devient ensuite militaire et participe à la guerre de 1870 contre la France. À Mainburg, il est négociant indépendant à partir de 1874 et plénipotentiaire communal de 1876 à 1884. Il est conseiller de la magistrature de 1885 à 1889, puis conseiller de district et contrôleur des comptes à Mainburg à partir de 1890. En 1900, il devient le premier président de la branche basse-bavaroise de l'Association allemande de production de houblon.

Aigner devient membre de la Chambre des députés de Bavière en 1893 et député du Reichstag pour la sixième circonscription de Basse-Bavière (arrondissements de Kelheim, Rottenburg an der Laaber et Mallersdorf) en 1898[2] ; il conserve ces deux fonctions jusqu'à sa mort le 9 janvier 1907.

À Mainburg, le chemin qui longe l'internat pour décorateurs et selliers porte son nom[3].

Notes et références[modifier | modifier le code]

  1. (de) Bernd Haunfelder, Reichstagsabgeordnete der Deutschen Zentrumspartei 1871–1933. Biographisches Handbuch und historische Photographien, Düsseldorf, (= Photodokumente zur Geschichte des Parlamentarismus und der politischen Parteien., vol. 4), Droste, (ISBN 3-7700-5223-4), p. 119.
  2. (de) Carl-Wilhelm Reibel, Handbuch der Reichstagswahlen 1890–1918. Bündnisse, Ergebnisse, Kandidaten (= Handbücher zur Geschichte des Parlamentarismus und der politischen Parteien. Band 15), demi-vol. 2, Droste, Düsseldorf, 2007 (ISBN 978-3-7700-5284-4), pp. 1003–1005.
  3. (de) « Wohnheim », Staatliches Berufliches Schulzentrum Kelheim (consulté le 18 mars 2016).

Voir aussi[modifier | modifier le code]

Liens externes[modifier | modifier le code]