Joséphine Japy

Un article de Wikipédia, l'encyclopédie libre.
Aller à : navigation, rechercher
Page d'aide sur l'homonymie Pour les personnes ayant le même patronyme, voir Japy (homonymie).
Joséphine Japy
Description de cette image, également commentée ci-après

Joséphine Japy en 2015 au festival du film de Cabourg

Naissance (23 ans)[1]
Paris (France)
Nationalité Drapeau : France Française
Profession Actrice
Films notables Neuilly sa mère !
Le Moine
Cloclo
Respire

Joséphine Japy, née le [1] à Paris, est une actrice française.

Biographie[modifier | modifier le code]

C'est à 10 ans que Joséphine Japy fait ses débuts au cinéma dans le rôle de « Belle de jour » des Âmes grises d'Yves Angelo (2005).

En 2009, elle obtient le rôle de Marie, la petite amie de Samy, dans Neuilly sa mère !

En 2011, elle tient un rôle de premier plan auprès de Vincent Cassel dans Le Moine réalisé par Dominik Moll avant d'incarner le personnage de France Gall, fiancée de Claude François (Jérémie Renier) dans Cloclo de Florent Emilio Siri, film biographique consacré au chanteur disparu en 1978 (sorti en 2012).

En 2014, elle tient l'un des premiers rôles de Respire, film de Mélanie Laurent présenté dans la section « Séances spéciales » de la Semaine de la critique 2014[2] de Cannes. Son interprétation lui vaut d'être nommée pour le César du meilleur espoir féminin 2015 à la 40e cérémonie des César.

Elle poursuit ses études parallèlement à son métier d'actrice, elle a été inscrite à l'Institut d'études politiques de Lyon[3], puis Science Po Paris.

Vie privée[modifier | modifier le code]

Elle a été en couple avec le chef cuisinier Jean Imbert[4].

Filmographie[modifier | modifier le code]

Distinction[modifier | modifier le code]

Récompense[modifier | modifier le code]

Nomination[modifier | modifier le code]

Notes et références[modifier | modifier le code]

  1. a et b Source : agence artistique AA Suzy Vatinet.
  2. Sélection de la 53e Semaine de la critique.
  3. Source dossier de presse du film Respire.
  4. Lena Lutaud, « Jean Imbert fait son cinéma », le Figaro, .

Liens externes[modifier | modifier le code]

Sur les autres projets Wikimedia :