José White Lafitte

Un article de Wikipédia, l'encyclopédie libre.
Aller à : navigation, rechercher
image illustrant la musique classique image illustrant Cuba
Cet article est une ébauche concernant la musique classique et Cuba.

Vous pouvez partager vos connaissances en l’améliorant (comment ?) selon les recommandations des projets correspondants.

José Silvestre White Lafitte
José White 1856.jpg

José White en 1856 après avoir reçu le 1er premier de violon au Conservatoire de Paris

Biographie
Naissance
Décès
Voir et modifier les données sur Wikidata (à 82 ans)
ParisVoir et modifier les données sur Wikidata
Nationalité
Formation
Activité
Autres informations
Instrument

José Silvestre White Lafitte (né selon les sources le [1] ou le à Matanzas, Cuba et mort le à Paris, France), est un violoniste et compositeur cubain. Son père Don Carlos White est espagnol et sa mère est afro-cubaine[2].

Il reçoit ses premières leçons de musique de son père, un violoniste amateur. Il donne son premier concert à Matanzas le 21 mars 1854, où il est accompagné par le pianiste et compositeur américain Louis Moreau Gottschalk, qui l'encourage à poursuivre ses études de violon à Paris et lui donne de l'argent pour le voyage[3]. José White étudie au Conservatoire de Paris de 1855 à 1871 et y est très soutenu par Rossini. De 1877 à 1889 il est le directeur du Conservatoire impérial de Rio de Janeiro, après quoi il retourne à Paris pour y passer ses dernières années. Le célèbre stradivarius Chant du cygne de 1737 a été son instrument.

Son œuvre la plus connue est La Bella Cubana, une habanera. White a aussi écrit un concerto virtuose pour violon, enregistré sur le label Columbia.

Références[modifier | modifier le code]

Liens externes[modifier | modifier le code]