José Souto

Un article de Wikipédia, l'encyclopédie libre.
Sauter à la navigation Sauter à la recherche

José Souto
Image illustrative de l’article José Souto
Biographie
Nom José Manuel Souto Pardo
Nationalité Drapeau : France Français
Naissance
Lieu Arzúa (Espagne)
Décès (à 59 ans)
Lieu Nancy (France)
Taille 1,70 m (5 7)
Période pro. 19771990
Poste Milieu offensif puis entraîneur
Parcours junior
Années Club
0000-1977 Drapeau : France Sportive thionvilloise
Parcours senior1
AnnéesClub 0M.0(B.)
1977-1981 Drapeau : France FC Metz051 0(6)
1979-1980 Drapeau : France Sportive thionvilloise 036 0(8)
1981-1984 Drapeau : France Stade lavallois118 (15)
1984-1986 Drapeau : France RC Strasbourg 073 0(5)
1986-1987 Drapeau : France FC Tours 035 0(6)
1987-1988 Drapeau : France RC Lens041 0(5)
1988-1990 Drapeau : France Quimper CFC 019 0(1)
1990-1994 Drapeau : France Thionville FC 084 0(9)
Sélections en équipe nationale2
AnnéesÉquipe 0M.0(B.)
1983-1984 Drapeau : France France olympique 002 0(0)
Équipes entraînées
AnnéesÉquipe Stats
1992-2000 Drapeau : France Thionville FC 62v 64n 106d
1 Compétitions officielles nationales et internationales.
2 Matchs officiels.

José Souto est un footballeur français né le à Arzúa (province de La Corogne) en Espagne, et mort le à Nancy. Il a évolué essentiellement au poste de milieu offensif.

Carrière[modifier | modifier le code]

Enfance et carrière amateur[modifier | modifier le code]

José Souto est encore très jeune lorsque ses parents s'installent à Thionville. C’est là que José Souto pousse ses premiers ballons, avant d'être repéré par le FC Metz.

Carrière professionnelle[modifier | modifier le code]

José Souto intègre l’équipe première lors de la 1977-1978, à tout juste 18 ans. Il évolue alors comme milieu relayeur, au profil assez offensif, très vif, très technique. Parfois, il joue même attaquant. En fait, le club effectue un mauvais début de championnat, ce qui incite l'entraîneur de l'époque à faire confiance à de nombreux jeunes comme José. Relégable à la trêve, le club fait une bien meilleure seconde partie de championnat pour terminer honorablement dans le ventre mou. José, qui a disputé 13 rencontres, sans toutefois faire preuve d'une efficacité redoutable. La saison suivante, il joue peu, victime notamment de la concurrence avec Philippe Hinschberger et Bruno Zaremba. Il est alors prêté à Thionville, en Division 2.

A l’étage inférieur, il va se relancer. Titulaire indiscutable, il fait une bonne saison et marque même 8 buts. Le club termine en milieu de tableau.

De retour au FC Metz, il joue davantage, grâce à un replacé à un poste de milieu de terrain un peu plus défensif, la concurrence étant toujours aussi rude aux avant-postes.

Conscient de sa difficulté à s’imposer, José Souto quitte Metz et rejoint le Stade lavallois en 1981. Il participe alors aux grandes heures du club mayennais, qui termine deux fois de suite cinquième du championnat (en 1982 et en 1983), avec notamment une qualification en coupe d'Europe à la clé en 1983. Lors de la saison 1983, il participe donc à l'aventure européenne du club lavallois. Opposé au Dynamo Kiev au 1er tour, les Mayennais tiennent le 0-0 à l'extérieur au match aller. Le , José Souto marque l'unique but du match retour, un but qui assure la qualification au club mayennais.

Lors de sa période lavalloise, l’apogée de sa carrière, José sera même appelé à deux reprises en Équipe de France Olympiques pour des matches qualificatifs pour les Jeux olympiques de 1984. Malheureusement, il ne sera pas retenu pour l’aventure qui verra l'Équipe de France ramener la médaille d'or.

Après trois saisons à Laval, José Souto est recruté par le RC Strasbourg. Malgré un bon début de saison en 1984-1985, les Alsaciens vont vite déchanter, évitant de peu la relégation. Cette relégation surviendra la saison suivante. Malgré deux bonnes saisons à titre individuel, José Souto ne parvient pas à empêcher la chute du club en Division 2.

Il choisit Tours, club de Division 2, pour se relancer. Malgré une bonne saison 1986-1987, il ne parvient pas à aider le club à remonter.

Il rejoint alors de RC Lens en Division 1, pour la saison 1987-1988. Une saison très difficile pour les Sang et Or, qui se sauvent de la relégation à la dernière journée en terminant à la 17e place. José Souto joue alors au poste d'attaquant, mais ne marque que 5 buts.

José Souto rejoint alors Quimper en Division 2. Après deux saisons marquées par des blessures à répétition, au genou notamment, il finit par arrêter sa carrière, à 31 ans seulement.

Reconversion[modifier | modifier le code]

José Souto devient ensuite entraîneur au Thionville FC pendant 8 ans, entre 1992 et 2000. Pendant cette période, le club évolue alors de la division 3 au CFA 2, au gré des réorganisations des championnats amateurs.

Lassé du métier d’entraineur, José Souto travaille dans la rénovation de bâtiment à Metz. Parallèlement, il est consultant pour les matchs du championnat d'Allemagne sur Orange sport puis beIN Sport.

Il meurt le à Nancy, des suites d'une maladie[1].

Clubs successifs[modifier | modifier le code]

Comme joueur[modifier | modifier le code]

Comme entraîneur[modifier | modifier le code]

Statistiques[modifier | modifier le code]

  • 245 matches disputés et 26 buts inscrits en Division 1
  • 84 matches disputés et 13 buts inscrits en Division 2
  • 4 matches disputés et 1 but inscrit en Coupe UEFA

Notes et références[modifier | modifier le code]

Liens externes[modifier | modifier le code]