José Pablo Moncayo

Un article de Wikipédia, l'encyclopédie libre.
José Pablo Moncayo
Description de l'image defaut.svg.
Nom de naissance José Pablo Moncayo García
Naissance
Guadalajara, Drapeau du Mexique Mexique
Décès (à 45 ans)
Mexico, Drapeau du Mexique Mexique
Activité principale Compositeur, pianiste
Collaborations Groupe des quatre

José Pablo Moncayo García est un pianiste et compositeur mexicain né à Guadalajara le et mort à Mexico le . Son œuvre la plus connue reste Huapango écrite en 1941, en pleine période romantique du renouveau nationaliste mexicain[1]. Il est un disciple des compositeurs José Gerardo Chávez, Candelario Huízar et Aaron Copland. Il est membre du « Groupe des quatre » avec Blas Galindo, Daniel Ayala Pérez et Salvador Contreras. Il a produit certains des chefs-d'œuvre qui symbolisent le mieux l'essence des aspirations nationales, ainsi que les contradictions du Mexique du XXe siècle[2].

Biographie[modifier | modifier le code]

Il est originaire de Guadalajara dans l'État de Jalisco au Mexique et a étudié le  piano  dans son enfance. Il arrive avec sa famille à Mexico à l'âge de six ans et commence ses études de piano[3].

Il entre au Conservatoire de Mexico où il poursuit ses  études de piano avec Hernandez Moncayo et étudie la composition avec Carlos Chavez. Afin de payer ses études, il travaille comme pianiste dans des cafés, des boîtes de nuit et des stations de radio, accompagnant des chanteurs à la mode[4].

L'un des premiers emplois professionnels de Moncayo était en tant que percussionniste avec l'Orchestre symphonique de l'État du Mexique. En 1948, il compose son seul opéra "La Mulata de Córdoba" en un acte, qui sera créé le 23 octobre de la même année au Palacio de Bellas Artes dirigé par le compositeur lui-même[4]. Il a ensuite dirigé l'Orchestre symphonique national de Mexico de 1949 à 1952. Il a également été invité à étudier avec le compositeur américain Aaron Copland[2].

Moncayo meurt le 16 juin 1958 d'une maladie du péricarde à Mexico[3]. Avec sa mort se termine la période musicale connue sous le nom de nationalisme mexicain[4].

Œuvres[modifier | modifier le code]

  • Amatzinac, suite d'orchestre 1935 ;
  • Huapango, 1941 [5];
  • Sinfonía, 1944 ;
  • Sinfonietta, 1945 ;
  • Homenaje a Cervantes (« Hommage à Cervantes »), concerto pour deux hautbois et orchestre à cordes 1947 ;
  • La mulata de Córdoba, opéra 1948 ;
  • Tierra de temporal, ballet 1949 ;
  • Muros verdes, pour piano 1951 ;
  • Cumbres 1953 ;
  • Bosques 1954.

Notes et références[modifier | modifier le code]

  1. Last Night in Orient- LNO ©, « Huapango du Mexicain José Pablo Moncayo. », sur Last Night in Orient (consulté le )
  2. a et b (en-US) Un día como hoy murió el pianista José Pablo Moncayo García, « Un día como hoy murió el pianista José Pablo Moncayo García », sur Revista Cambio, (consulté le )
  3. a et b (es) « José Pablo Moncayo, 106 años de su nacimiento y 60 de su muerte. », sur Radio México Internacional (consulté le )
  4. a b et c (es) « MONCAYO – HISTORIA DE LA SINFONIA » (consulté le )
  5. « Huapango de José Pablo Moncayo, Mexique », sur Paloma Valeva, (consulté le )

Sources[modifier | modifier le code]

Liens externes[modifier | modifier le code]