José Miguel Moreno

Un article de Wikipédia, l'encyclopédie libre.
Sauter à la navigation Sauter à la recherche
José Miguel Moreno
une illustration sous licence libre serait bienvenue
Biographie
Naissance
Nationalité
Activités
Musicien, chef d'orchestre, guitariste, guitariste classiqueVoir et modifier les données sur Wikidata
Autres informations
Instruments

José Miguel Moreno (Madrid, ) est un interprète espagnol sur instruments à cordes pincées, spécialisé dans l'interprétation historique. Son répertoire d'œuvres est compris entre le XVIe et le XXe siècle. Il utilise des instruments anciens ou des copies fidèles pour la vihuela, le luth, le théorbe, la guitare renaissance, la guitare baroque et guitare romantique. En 1990, il fonde l'Ensemble La Romanesca et en 1999 l'ensemble Orphénica Lyra, tous consacrés à l'interprétation de la musique Renaissance et baroque selon des critères historiques.

Il est unanimement considéré par la critique comme un des principaux interprètes au niveau mondial, ayant édité des nombreux disques et participé aux festivals de musique ancienne parmi les plus importants d'Europe et d'Amérique. Il a obtenu entre autres prix, la Prix Trujamán de la Guitare, accordé pour sa trajectoire artistique[1],[2],[3].

Discographie[modifier | modifier le code]

  • 1993 : Canto del Cavallero. José Miguel Moreno (Glossa GCD 920101).
  • 1994 : Ars Melancholiae. Sylvius Leopold Weiss (1686-1750). José Miguel Moreno (Glossa GCD 920102).
  • 1994 : La guitarra española (1536-1836). José Miguel Moreno (Glossa GCD 920103)[4].
  • 1994 : Música en tiempos de Velázquez. Ensemble La Romanesca. José Miguel Moreno, dirección (Glossa GCD 920201.
  • 1995 : Al alva venid. Música profana de los siglos XV y XVI. Ensemble La Romanesca. José Miguel Moreno, Marta Almajano, Paolo Pandolfo (Glossa 920203).
  • 1997 : Obras francesas para tiorba (Glossa) contient des pièces de Michel de Béthune, Robert de Visée, Antoine Forqueray, Jean-Baptiste Lully et Marin Marais.
  • 1998 : Canción del emperador. José Miguel Moreno (Glossa).
  • 1999 : Fuenllana. Libro de música para vihuela, intitulado Orphénica Lyra. José Miguel Moreno. Orphénica Lyra (Glossa 920204).
  • 1999 : Al alva venid. Ensemble La Romanesca. José Miguel Moreno, Marta Almajano, Paolo Pandolfo, Juan Carlos de Mulder (Glossa).
  • 2000 : Claros y Frescos Ríos. José Miguel Moreno et Nuria Rial (Glossa).
  • 2011 : Johann Gottfried Conradi (†1747) (Glossa).

Notes et références[modifier | modifier le code]

(es) Cet article est partiellement ou en totalité issu de l’article de Wikipédia en espagnol intitulé « José Miguel Moreno » (voir la liste des auteurs).

Article contextuel[modifier | modifier le code]

Liens externes[modifier | modifier le code]