José Maria Ferreira de Castro

Un article de Wikipédia, l'encyclopédie libre.
José Maria Ferreira de Castro
Image dans Infobox.
Biographie
Naissance
Voir et modifier les données sur Wikidata
Oliveira de Azeméis, Santiago de Riba-Ul, Ul, Macinhata da Seixa e Madail (en)Voir et modifier les données sur Wikidata
Décès
Voir et modifier les données sur Wikidata (à 76 ans)
PortoVoir et modifier les données sur Wikidata
Nom dans la langue maternelle
Jose Maria Ferreira de CastroVoir et modifier les données sur Wikidata
Nationalité
Activités

José Maria Ferreira de Castro (né à Oliveira de Azeméis le et mort à Porto le ) est un écrivain et un journaliste portugais.

Biographie[modifier | modifier le code]

Parti au Brésil à l'âge de 12 ans, il travaille dans une plantation d'hévéa comme seringueiro, expérience qui lui inspire en 1930 son plus célèbre roman Forêt vierge (A Selva), préfacé et traduit en français par Blaise Cendrars et publié chez Grasset en 1938[1].

Certains de ses livres seront traduits dans les années 50 par Renée Gahisto[2], la fille du traducteur Manoel Gahisto et de la graveuse Jeanne-Flore Dété, notamment A Curva da Estrada sous le titre Le Renoncement de Don Alvaro[3] en 1953 et A Missão sous le titre La Mission[4] en 1957.

Œuvres[modifier | modifier le code]

  • Criminoso por Ambição (1916)
  • Alma Lusitana (1916)
  • Rugas Sociais (1917-18)
  • Mas... (1921)
  • Carne Faminta (1922)
  • O Êxito Fácil (1923)
  • Sangue Negro (1923)
  • A Boca da Esfinge (1924)
  • A Metamorfose (1924)
  • A Morte Redimida (1925)
  • Sendas de Lirismo e de Amor (1925)
  • A Epopeia do Trabalho (1926)
  • A Peregrina do Mundo Novo (1926)
  • O Drama da Sombra (1926)
  • A Casa dos Móveis Dourados (1926)
  • O voo nas Trevas (1927)
  • Emigrantes (1928)
  • Forêt vierge (A Selva, 1930)
  • Eternidade (1933)
  • Terra Fria (1934)
  • Sim, uma Dúvida Basta (1936, paru en 1994)
  • O Intervalo (1936, paru en 1974)
  • Pequenos Mundos, Velhas Civilizações (1937)
  • A Volta ao Mundo (1940 et 1944)
  • A Tempestade (1940)
  • A Lã e a Neve (1947)
  • A Curva da Estrada (1950) traduit sous le titre Le Renoncement de Don Alvaro (1953)
  • A Missão (1954) traduit sous le titre La Mission (1957, réédité en 1998)
  • As Maravilhas Artísticas do Mundo (vol. I, 1959)
  • As Maravilhas Artísticas do Mundo (vol. II, 1963)
  • O Instinto Supremo (1968)
  • Os Fragmentos (1974)

Notes et références[modifier | modifier le code]

  1. Ana Maria Binet, « Un peuple en partance ou l'exil pour survivre : Emigrants, de l'écrivain portugais Ferreira de Castro (1898-1974) », dans Écritures de l'exil, Presses universitaires de Bordeaux, (ISBN 978-2-903440-85-5, lire en ligne)
  2. « Renée Gahisto », sur data.bnf.fr (consulté le )
  3. José Maria Ferreira de Castro, Le renoncement de Don Alvaro, P. Horay, (lire en ligne)
  4. José Maria Ferreira de Castro, La mission, B. Grasset, (lire en ligne)

Liens externes[modifier | modifier le code]