José María Velasco Gómez

Un article de Wikipédia, l'encyclopédie libre.
Sauter à la navigation Sauter à la recherche
José María Velasco Gómez
Jose Maria Velasco.jpg
Autoportrait, Museo Nacional de Arte de Mexico.
Naissance
Décès
(à 72 ans)
MexicoVoir et modifier les données sur Wikidata
Nom de naissance
José María Velasco y Gómez-ObreganVoir et modifier les données sur Wikidata
Nationalité
Activités
Formation
Maître
Eugenio Landesio (en)Voir et modifier les données sur Wikidata
Distinction

José María Velasco Gómez, né le à Temascalcingo dans l'État de Mexico et mort le à Villa de Guadalupe Hidalgo à Mexico, est un peintre mexicain. Il est considéré comme un des plus grands paysagistes du XIXe siècle et a donné à la peinture de son pays un statut international.

Biographie[modifier | modifier le code]

Enfance[modifier | modifier le code]

José María Velasco est né le 6 juillet 1840 à Temascalcingo, État de México, selon l'extrait de baptême, et reçoit pour noms José María Tranquilino Francisco de Jesús Velasco y Gómez-Obregón. Il est le fils aîné d'une fratrie de cinq enfants. Fils de Felipe Velasco et María Antonia Gómez-Obregón de Velasco. En 1849 sa famille déménage à Mexico, où meurt son père Felipe peu de mois après leur arrivée durant une épidémie de choléra qui frappe la ville en 1850.

Après la mort de son père, José María doit travailler dans une boutique de vêtements en même temps qu'il étudie au Colegio Lancasteriano de Santa Catarina Mártir, où il prend goût pour le dessin.

Premières années à San Carlos[modifier | modifier le code]

Velasco va ensuite le soir à l'école des beaux-arts de l'académie de San Carlos ; il y est l'élève de l'artiste italien Eugenio Landesio (es)[1].

Vie professionnelle et familiale[modifier | modifier le code]

Dernières années[modifier | modifier le code]

Compléments[modifier | modifier le code]

Galerie[modifier | modifier le code]

Honneurs et postérité[modifier | modifier le code]

Notes et références[modifier | modifier le code]

  1. Il a peint en 1870 la vallée de Mexico vue de la colline du Tenayo.
  2. Aujourd'hui, musée d'art de Querétaro.
  3. http://www.munal.mx/educacion/assets/files/velasco/primaria_2.pdf.
  4. James Oles, Mexican Art and Architecture, Londres, Thames & Hudson, 2013, p. 186.
  5. « Ayer he recibido la Condecoración de Caballero de la Legión de Honor, es una recompensa que me honra mucho y la considero como una gran distinción. »
  6. Musée José María Velasco, site du gouvernement de l'État de Mexico.
  7. Photo.

Liens externes[modifier | modifier le code]