José María Maravall

Un article de Wikipédia, l'encyclopédie libre.
Aller à : navigation, rechercher
José María Maravall
Image illustrative de l'article José María Maravall
Fonctions
Député aux Cortes Generales

(3 ans, 1 mois et 24 jours)
Élection
Circonscription Valence
Législature IIIe
Groupe politique Socialiste
Ministre espagnol de l'Éducation et de la Science

(5 ans, 7 mois et 9 jours)
Président du gouvernement Felipe González
Gouvernement González I et II
Prédécesseur Federico Mayor
Successeur Javier Solana
Biographie
Nom de naissance José María Maravall Herrero
Date de naissance (75 ans)
Lieu de naissance Madrid (Espagne)
Nationalité espagnole
Parti politique PSOE
Diplômé de université de Madrid
Profession universitaire

José María Maravall
Ministres de l'Éducation d'Espagne

José María Maravall Herrero, né le à Madrid, est un universitaire et homme politique espagnol membre du Parti socialiste ouvrier espagnol (PSOE).

Biographie[modifier | modifier le code]

Études[modifier | modifier le code]

Après avoir obtenu une licence en droit à l'université complutense de Madrid (UCM), il passe avec succès en un doctorat. Il poursuit son cursus par des études de sociologie à l'université d'Essex, en Angleterre. Il reçoit en un doctorat de sociologie à l'université d'Oxford.

Parcours professionnel[modifier | modifier le code]

Pendant son cursus en Grande-Bretagne, il est assistant de recherche à Warwick et enseigne la sociologie à Oxford comme lecteur universitaire. À son retour en Espagne, il devient en professeur agrégé de sociologie à l'université complutense. Il est promu au rang de professeur des universités en .

Parcours politique[modifier | modifier le code]

Il est élu membre de la commission exécutive fédérale du PSOE au congrès extraordinaire de . Le , José María Maravall est nommé ministre de l'Éducation et de la Science dans le premier gouvernement de Felipe González. Il quitte deux ans plus tard la direction du parti.

Pour les élections législatives anticipées du , il est investi tête de liste socialiste dans la circonscription électorale de Valence, succédant à Joan Lerma. Élu au Congrès des députés, il est reconduit au gouvernement.

Il retrouve une place à la commission exécutive du PSOE en . Il est relevé de ses fonctions lors du remaniement ministériel du suivant, au profit de Javier Solana, et ne se représente pas lors des élections de . Refusant en de revenir au cabinet comme ministre de la Culture, il met un terme à sa carrière politique en .

Après la vie publique[modifier | modifier le code]

Il retrouve l'enseignement. Il est ainsi professeur invité à l'université de New York, à l'université Harvard et à l'université de Columbia. Il a également dirigé certains cours de la chaire Jean-Monnet de l'Institut universitaire européen à Florence.

Distinctions[modifier | modifier le code]

Il est docteur honoris causa de l'université de Warwick et décoré grand-croix de l'ordre d'Alphonse X le Sage et grand-croix de l'ordre de Charles III. Il a aussi été nommé commandeur des Palmes académiques en France. Il a reçu le prix national de sociologie et de sciences politiques en Espagne.

Publications[modifier | modifier le code]

  • Trabajo y conflicto social (Travail et Conflit Social). Madrid, Cuadernos para el Diálogo, (1967).
  • El desarrollo económico y la clase obrera (Le Développement Économique et la Classe Ouvrière). Barcelona, Edit Ariel, (1970).
  • La sociología de lo posible (La Sociologie du Possible). Madrid, Edit. Siglo XXI, (1972).
  • Dictatorship and Political Dissent (Dictature et Dissidence Politique). New York, Edit. St. Martin’s Press, (1978) et Madrid Edit. Alfaguara, (1978).
  • The Transition to Democracy in Spain (La Transition vers la Démocratie en Espagne). New York, Edit. St. Martin’s Press et Madrid, Edit. Taurus, (1982).
  • La Reforma de la enseñanza (La Réforme de l'Enseignement). Barcelona, Edit. Laia, (1985).
  • Economic Reforms in New Democracies (Réformes Économiques dans les Démocraties Nouvelles). New York, Cambridge University Press, (1993) et Madrid, Alianza Editorial (1995). (en collaboration avec L.C. Bresser et A. Przeworski).
  • Los Resultados de la democracia. Un estudio del Sur y el Este de Europa (Les Résultats de la Démocratie. Une Étude du Sud et de l'Est de l'Europe). Madrid, Alianza Editorial, (1995).
  • Regimes, Politics, and Markets (Régimes, Politiques et Marchés). Oxford, Oxford University Press, (1997).
  • El control de los políticos (Le Contrôle des Politiciens). Madrid, Edit. Taurus, (2003).
  • Democracy and the Rule of Law (Démocratie et règles de droit). New York, Cambridge University Press, (2003). (en collaboration avec A. Przeworski).
  • La confrontación política (La Confrontation Politique). Madrid, Edit. Taurus, (2008).
  • Controlling Governments (Controller les Gouvernements). New York, Cambridge University Press, (2008).(en collaboration avec I. Sánchez-Cuenca).
  • Las promesas políticas (Les Promesses Politiques). Barcelona, Galaxia Gutenberg, (2013).
  • "Demands on Democracy" (Les Demandes a la Démocratie). Oxford, Oxford University Press (2016).

Notes et références[modifier | modifier le code]

Liens externes[modifier | modifier le code]