José Manrubia

Un article de Wikipédia, l'encyclopédie libre.
Sauter à la navigation Sauter à la recherche
José Manrubia
une illustration sous licence libre serait bienvenue
Naissance
Nationalité
Activités

José Manrubia, né le à Barcelone, est un artiste contemporain et 25e matador français. Il est d'origine espagnole, de parents andalous.

Parcours taurin[modifier | modifier le code]

  • Juin 1987 : torée à Madrid – Las Ventas.
  • Juin et Août 1991 / Août 1993 : torée 3 fois à Mexico – à La Monumental - les plus grandes arènes du monde, et réalise son rêve d’enfant[1].
  • Mars 1994 : Alternative à Monterrey (Mexique), devient le 1er matador français à avoir pris l’alternative en Amérique latine.
  • Octobre 1996 : Torée dans les arènes d'Arles le 1er seul contre 6 d’un matador face à des taureaux français.

Parcours artistique[modifier | modifier le code]

Passionné d'art, il dessine et peint dans un premier temps à titre privé tout au long de sa vie et en parallèle de sa carrière de torero. Il expose son travail plastique au public pour la première fois en 2001. C'est un succès et il se consacre depuis lors à ses projets artistiques.

Expositions[modifier | modifier le code]

  • 2014: "Untitled" (Galerie Huit, Arles), SMART Aix en Provence.
  • 2013: "La Bête du Vaccarès" Sélection MP13 (Marseille Capitale de la Culture).
  • 2012: "L'Empreinte du Taureau" (Galerie Huit, Arles), GMAC Paris.
  • 2011: Paris (triple exposition), Toulouse.
  • 2010 : Paris, Nîmes, Bayonne – dont il réalise l’affiche des Férias.
  • 2008 : Arles. Nîmes. Lyon. Paris. Saint-Rémy. Bayonne.
  • 2007 : Paris, Dallas (USA), Monterrey (Mexique).
  • 2006 : Exposition événement à Séoul (Corée du Sud).
  • 2005 : Première exposition à Paris.
  • 2004 : Marathon artistique : 20 expositions et présentation internationale à Aguascalientes (Mexique).
  • 2001 : Début de sa carrière de plasticien – création de l’affiche des fêtes d’Arles.
  • 1996 : Œuvre de collaboration avec l'artiste Loren : création en performance d’une toile monumentale de 100m², accrochée à l’amphithéâtre, à l’occasion de son « seul contre six » dans les arènes d’Arles.
  • 1994-1990 : Fréquente le squat d’artistes de Coyoacan (Mexico) et participe à plusieurs expériences d’art urbain.

Démarche artistique[modifier | modifier le code]

Si l'expérience de l’arène et la passion du taureau sont l'un des moteurs essentiels de son inspiration, elles représentent pour lui quelque chose d'universel. Il souhaite transmettre à travers un support contemporain un message intemporel : celui de la vie, de la mort, de la vérité, de la beauté. Le spectacle qui se joue sur le sable est pour José Manrubia porteur d’un sens qui témoignage de l’histoire de l’homme.

Peindre la tauromachie est à ses yeux un acte de rébellion contre l’idée d’une société aseptisée, d’une culture unique, lisse et sans relief.

Notes et références[modifier | modifier le code]

  1. (es) Julio Tellez - émission Toros y toreros - Mexico « posiblemente vimos el domingo en la plaza Mexico el novillero mas valiente de estos 40 ultimos años »

Liens externes[modifier | modifier le code]

Site officiel