José Luis Sáenz de Heredia

Un article de Wikipédia, l'encyclopédie libre.
Sauter à la navigation Sauter à la recherche
José Luis Sáenz de Heredia
Nom de naissance José Luis Sáenz de Heredia y Osio
Naissance
Madrid
Nationalité Drapeau d'Espagne Espagnol
Décès (à 81 ans)
Madrid
Profession réalisateur
Films notables La Race (1942)
Historias de la radio (1955)

José Luis Sáenz de Heredia, né le à Madrid et mort le dans la même ville, est un réalisateur espagnol, emblème du cinéma franquiste.

Biographie[modifier | modifier le code]

Issu du milieu aristocratique madrilène, il commence sa carrière dans le cinéma au début des années 1930, en compagnie notamment de Luis Buñuel[1] avec lequel il travaille sur quatre films, dont ¿Quién me quiere a mí? qu'ils co-réalisent, sorti trois mois avant le déclenchement de la Guerre d'Espagne en 1936. Le conflit séparera leurs destins : Buñuel s'exile, tandis que Sáenz de Heredia, cousin de José Antonio Primo de Rivera, le fondateur de la Phalange, reste à Madrid.

Il devient en quelque sorte le réalisateur officiel de l'Espagne franquiste[1] : en 1942, il adapte un scénario de Francisco Franco sous le titre de La Race ; ses films sont envoyés aux festivals de Cannes[2], Venise et Berlin, le Círculo de Escritores Cinematográficos le prime huit fois entre 1948 et 1963, il est plusieurs fois membre du jury du Festival de Saint-Sébastien. Il obtient de gros succès et dirige des stars comme Sara Montiel ou María Félix. Son meilleur film[1] reste la comédie Historias de la radio (1955), avec Francisco Rabal et José Isbert. En 1964 sort son documentaire Franco: ese hombre, à la gloire du Caudillo, commande à l'occasion des vingt-cinq ans de la dictature.

Il meurt à 81 ans d'un œdème aigu du poumon, sans jamais avoir renié sa filiation franquiste[1].

Filmographie sélective[modifier | modifier le code]

Notes et références[modifier | modifier le code]

  1. a, b, c et d (es) Ángel Fernández-Santos, « Muere José Luis Saenz de Heredia, el máximo cineasta del franquismo militante », sur El País,
  2. Fiche du réalisateur sur le site officiel du Festival de Cannes

Liens externes[modifier | modifier le code]