José Joaquín de Herrera

Un article de Wikipédia, l'encyclopédie libre.
(Redirigé depuis José Joaquin de Herrera)
Aller à : navigation, rechercher
José Joaquín de Herrera
Image illustrative de l'article José Joaquín de Herrera
Fonctions
Président de la République du Mexique

(2 ans, 7 mois et 12 jours)
Prédécesseur Manuel de la Peña y Peña
Successeur Mariano Arista

(1 an, 3 mois et 18 jours)
Prédécesseur Antonio López de Santa Anna (président à vie)
Successeur Mariano Paredes y Arrillaga
Biographie
Date de naissance
Lieu de naissance Veracruz (Mexique)
Date de décès (à 61 ans)
Lieu de décès Mexico (Mexique)
Parti politique Libéral

José Joaquín de Herrera José Joaquín de Herrera
Présidents du Mexique

José Joaquín Antonio Florencio de Herrera y Ricardos () était un homme politique mexicain. Membre du parti libéral, il fait partie de la ligne politique des libéraux voulant chasser le général Antonio Lopez de Santa Anna, alors chef suprême du pays, pour rétablir la république. Après une nouvelle insurrection qui provoque de nouveau la chute de Santa Anna, les libéraux rétablissent la république centraliste et cherchent un des leurs qui capable de mettre fin à l'instabilité du pays et établir une vraie démocratie. De Herrera est finalement choisit comme président de la république du Mexique[1],[2]. Au début, le nouveau gouvernement républicain qu'il met en place semble stable. Il montre qu'il est capable d'assuré la stabilité de la république en empêchant en décembre 1844, un nouveau coup d'état de Santa Anna. Cette victoire redonne de l'espoir aux mexicains. Le mandat de De Herrera, qui devait au départ être provisoire, est alors, selon la constitution centraliste de 1835, prolonger de 6 ans. Il penser alors avoir le soutient des conservateurs vu qu'il avait remis la république en ordre et mis fin à l'instabilité politique, mais les conservateurs réclament de nouvelles élections. Mais De Herrera, ne voulant plus d'instabilité, déclare que des élections seront misent lorsque son mandat sera achever comme il l'est décrit dans la constitution. Mais les conservateurs, commander par Mariano Paredes, protestent et appel à l'insurrection. Mais le peuple ne se joint pas à eux. Ils appellent alors l'armée et font courir la rumeur que Santa Anna a repris le pouvoir et a fait arrêter le président De Herrera. L'armée se joint alors aux conservateurs et assiègent le palais présidentiel. De Herrera est contraint de démissionner et Mariano Paredes se fait élire président de la république en décembre 1845. Bien que celui-ci déclare qu'il peut lui seul, lutter contre les tentatives de coups d'état de Santa Anna, cela n'empêche pas Santa Anna de débarquer et de reprendre de nouveau les pleins pouvoirs.

Après la nouvelle chute de Santa Anna, la signature d'une nouvelle constitution et la proclamation de la deuxième république fédérale, De Herrera retourne dans les affaires. Il parvient à se faire de nouveau élire à la présidence le 3 juin 1848. Son mandat s'achève à la date prévue, le 15 janvier 1851, date à laquelle il se retire de la vie politique.

Notes et références[modifier | modifier le code]

  1. (en) Burton Kirkwood, History of Mexico., Westport, CT, Greenwood Publishing Group, Incorporated, , 1e éd., poche (ISBN 978-1-4039-6258-4), p. 107
  2. (en) Burton Kirkwood, History of Mexico., Westport, CT, Greenwood Publishing Group, Incorporated, , 1e éd., poche (ISBN 978-1-4039-6258-4), p. 100

Bibliographie[modifier | modifier le code]

  • (es) Lucas Alamán, Historia de México desde los primeros movimientos que prepararon su independencia en 1808 hasta la época presente, México D.F., Fondo de Cultura Económica,
  • (es) Carmen Blázquez Domínguez, Veracruz, una historia compartida, Gobierno del Estado de Veracruz, Instituto Veracruzano de Cultura, , 369 p. (ISBN 968-6173-60-9)
  • (es) Francisco Bulnes, La guerra de Independencia, México, Distrito Federal, 1910.,
  • (es) Carlos María de Bustamante, Cuadro histórico de la Revolución mexicana, México D.F., INEHRM, (réimpr. 1985)
  • (es) Luis Garfias Magana, Guerrilleros de México: Personajes famosos y sus hazanas, desde la Independencia hasta le Revolución mexicana, México D.F., Panorama, , 138 p.
  • Alexander Von Humboldt, Essai politique sur le royaume de la Nouvelle-Espagne, Paris,
  • (es) Luis Pazos, Historia sinóptica de México de los Olmecas a Salinas, México D.F., Diana, , 165 p. (ISBN 968-13-2560-5)
  • (es) Guillermo Prieto, Memorias de mis tiempos, Editorial Pátria, (réimpr. 1906)
  • Vicente Rivas Palacio (coord.), Julio Zárate, México a través de los siglos, vol. III : La guerra de independencia (1808 - 1821), México D.F., Cumbre, (réimpr. 1970)
  • Vicente Rivas Palacio (coord.), Juan de Dios Arias, Enrique de Olavarría y Ferrari, México a través de los siglos, vol. IV : México independiente (1821 - 1855), México D.F., Cumbre, (réimpr. 1970)

Voir aussi[modifier | modifier le code]

Liens externes[modifier | modifier le code]