José Cadalso

Un article de Wikipédia, l'encyclopédie libre.
Aller à : navigation, rechercher
Cet article ne cite pas suffisamment ses sources (octobre 2015).

Si vous disposez d'ouvrages ou d'articles de référence ou si vous connaissez des sites web de qualité traitant du thème abordé ici, merci de compléter l'article en donnant les références utiles à sa vérifiabilité et en les liant à la section « Notes et références » (modifier l'article, comment ajouter mes sources ?).

Ce modèle est-il pertinent ? Cliquez pour voir d'autres.
La mise en forme de cet article est à améliorer. (octobre 2015).

La mise en forme du texte ne suit pas les recommandations de Wikipédia. La typographie, les liens internes ou externes, les conventions de style, la présentation des sources, etc. sont autant de points qui peuvent ne pas convenir voire être absents. Découvrez comment faire pour le « wikifier ». Si seules certaines sections de l'article sont à wikifier, pensez à les indiquer en utilisant {{section à wikifier}}.

José Cadalso
José Cadalso.jpg
Informations générales
Naissance
Décès
Voir et modifier les données sur Wikidata (à 40 ans)
GibraltarVoir et modifier les données sur Wikidata
Nationalité
Activité
Genres artistiques

José Cadalso y Vázquez de Andrade (né le à Cadix - mort en 1782 à Gibraltar) était un écrivain, dramaturge, poète et militaire espagnol du XVIIIe siècle.

Biographie[modifier | modifier le code]

José Cadalso, issu d'une famille aux origines nobles, reçu une éducation cosmopolite marquée par de nombreux voyages. Il fut éduqué par son oncle qui l'envoya à Paris pour ses études puis passa par Londres, Madrid... Son éducation, non commune pour l'époque, fut élitiste pour un jeune homme non aristocrate. Marqué par son origine familiale et sociale, José Cadalso était aussi militaire. Ainsi, il mourut sous le titre de colonel. Parallèlement, il eut une vie mondaine ponctuée de visites des grands salons, de discussions intellectuelles avec de grands artistes et des gens de pouvoir et de rencontres avec des personnages politiques influents. L'un de ses amis n'était autre que l'ambassadeur français. Son œuvre principale est Les Lettres marocaines, roman épistolaire qui fut victime de la censure à une époque ou la monarchie exerçait un certain « despotisme éclairé. » Cette œuvre obéit en effet à une fin précise : examiner et critiquer la société de son pays à travers des yeux étrangers, de loin, pour permettre un regard plus vrai, un regard non formaté par la culture à laquelle on appartient. Le XVIIIe siècle était une époque très ambivalente avec un désir d'ouverture culturelle et intellectuelle mais limitée par la censure. José Cadalso écrivit notamment dans Lettres marocaines, un passage peu objectif au sujet des peuples espagnol, français, allemand, et anglais : « Les Espagnols écrivent la moitié de ce qu'ils imaginent; les Français plus qu'ils ne pensent à cause de la qualité de leur style; les Allemands disent tout, mais de telle façon que la moitié des gens ne les comprennent pas; les Anglais écrivent pour eux seuls. »

Liens externes[modifier | modifier le code]

Sur les autres projets Wikimedia :