José Braga

Un article de Wikipédia, l'encyclopédie libre.
Reconstruction virtuelle d'une dent
Reconstruction virtuelle d'une dent

José Braga, né le à Clermont-Ferrand, est un paléoanthropologue français, professeur à l'université Toulouse-III-Paul-Sabatier depuis 2006. Il mène depuis plusieurs années des fouilles archéologiques sur des sites préhistoriques du Gauteng, en Afrique du Sud. Ses recherches sont centrées sur la période correspondant aux plus anciens vestiges fossiles laissés par les Paranthropes et les premiers représentants du genre Homo, il y a plus de 2 millions d'années. Elles s'appuient sur des méthodes d'analyse mathématique innovantes appliquées à la morphométrie 3D.

Formation[modifier | modifier le code]

Pendant ses premières années d’université, à la faculté des sciences de Clermont-Ferrand puis de Bordeaux, il participe à de nombreux travaux de fouilles (Tautavel, grotte du Lazaret, Brassempouy, Chilhac).

En 1990, sous contrat du ministère de l'Enseignement supérieur et de la recherche, il commence son doctorat sur l’anatomie comparée des grands singes (chimpanzés, gorilles et orang-outans). Après une année de service national (1993), il obtient son doctorat ès sciences (spécialité Anthropobiologie) à l'université Bordeaux-I en 1995[1].

Carrière académique[modifier | modifier le code]

De 1995 à 1997, José Braga effectue plusieurs séjours de recherches post-doctorales (financés par le Ministère des Affaires étrangères et la Fondation Fyssen) en Afrique (Afrique du Sud, Éthiopie, Kenya) et à Zurich (Suisse).

Il devient attaché temporaire d'enseignement et de recherche (ATER) à l’université Bordeaux-I en 1997, puis maître de conférences en 1998.

Professeur à l’université Toulouse-III-Paul-Sabatier depuis 2006, il est également professeur honoraire à l’université du Witwatersrand (Johannesbourg, Afrique du Sud).

Campagnes de terrain[modifier | modifier le code]

Ses principales activités de fouilles sur le terrain portent sur l’émergence des premières espèces humaines et de Paranthropes en Afrique du Sud, il y a plus de 2 millions d'années.

Il dirige depuis 2002 la Mission Archéologique Française sur le site de Kromdraai B (Gauteng, classé UNESCO), en Afrique du Sud, cofinancée par le Ministère des Affaires étrangères. Les chercheurs y ont découvert depuis 2014 d'importantes vestiges fossiles de représentants du genre Homo et de Paranthropes. Il s'agit, pour la première fois en Afrique du Sud dans ces deux genres, de fossiles datés de plus de 2 millions d'années[2],[3].

Travaux[modifier | modifier le code]

José Braga coordonne différents programmes de recherches internationales sur la croissance dentaire et crânienne des Australopithèques, des Paranthropes, et des premiers représentants du genre Homo.

José Braga considère que Paranthropus est un genre valide et distinct du genre Australopithecus, et que les genres Homo et Paranthropus sont deux groupes frères issus d'un ancêtre commun[2],[3].

Publications[modifier | modifier le code]

Auteur de plus de 200 articles dans des revues scientifiques internationales, intervenant dans de nombreuses conférences internationales, et expert dans différentes instances de recherche en France et à l’étranger, José Braga participe régulièrement à des conférences sur l’élaboration et l'utilisation de nouveaux outils mathématiques d’analyse des vestiges fossiles en morphométrie 3 D.

Ouvrages[modifier | modifier le code]

Contributions[modifier | modifier le code]

Articles scientifiques (sélection)[modifier | modifier le code]

Conférences en ligne sur Internet[modifier | modifier le code]

  • José Braga, 3 juillet 2018, Collège de France (Paris), Colloque Brunet-Coppens Nouvelles perspectives pour l'histoire de l'humanité, Sous la dent : les labyrinthes de l'humanité. Origine du genre Homo en Afrique du Sud [2]
  • José Braga, 9 octobre 2018, Muséum de Toulouse, Colloque INRAP, Un genre, plusieurs espèces, mais une seule origine : la famille humaine en Afrique avant 2 millions d'années [3]

Distinctions, récompenses[modifier | modifier le code]

Références[modifier | modifier le code]

  1. SUDOC 011839732
  2. a b et c José Braga, voir la vidéo en ligne
  3. a b et c José Braga, voir la vidéo en ligne

Liens externes[modifier | modifier le code]