José (Belgique)

Un article de Wikipédia, l'encyclopédie libre.
Sauter à la navigation Sauter à la recherche
Page d'aide sur l'homonymie Pour les articles homonymes, voir José.

José
Administration
Pays Drapeau de la Belgique Belgique
Région Drapeau de la Région wallonne Région wallonne
Communauté Drapeau de la Communauté française de Belgique Communauté française
Province Drapeau de la province de Liège Province de Liège
Arrondissement Verviers
Commune Herve
Code postal 4651
Zone téléphonique 087
Géographie
Coordonnées 50° 37′ nord, 5° 46′ est
Localisation

Géolocalisation sur la carte : Province de Liège

Voir sur la carte administrative de Province de Liège
City locator 14.svg
José

Géolocalisation sur la carte : Belgique

Voir la carte administrative de Belgique
City locator 14.svg
José

Géolocalisation sur la carte : Belgique

Voir la carte topographique de Belgique
City locator 14.svg
José

José est un village de la commune et ville belge de Herve dans la province de Liège en Région wallonne. Le village faisait partie de la commune de Battice depuis 1838.

Entre 1877 et 1969, l'extraction du charbon y fut une activité importante.

Curiosités[modifier | modifier le code]

Wikitext.svg
La mise en forme de cette section ne suit pas les recommandations concernant la typographie, les liens internes, etc. (novembre 2017). Découvrez comment la « wikifier ».
Le Coftice vers 1907.

L'origine de José est ancienne. Par diplôme de l'an 779, l'empereur Charlemagne confirme les biens de l'abbaye de Chèvremont. Or, nous pouvons lire dans cet acte, que le monastère en question possédait à Angelgiagas (José), quelques manses de terre qu'il avait acquises par voie d'échange de l'antique église de Saint Servais à Maastricht.

Sous le règne de Notger, le nom du village est devenu Engelzeis. Il fait partie de la principauté de Liège jusqu'à l'endroit désigné "Outre-Cour". En 1366, Engelzeis est devenu Enjosée

Jozé en 1441 et José en 1508, mais à côté de la forme actuelle on trouve pendant longtemps encore la forme Jozé.

  • Le tilleul clouté du Coftice (arbre à clous): Maintenant remplacé par un jeune arbre, il y avait à cet endroit un tilleul piqué de plusieurs milliers de clous. La croyance populaire disait qu'il fallait toucher avec un clou l'endroit où l'on avait mal et aussitôt le planter dans un vieux tilleul. Le mal devait disparaître au fur et à mesure que le clou pénétrait dans le bois.
  • L'église : une première chapelle fut construite en 1745. Elle était dédiée à Saint Antoine d'Égypte. En 1908, une nouvelle église fut construite.
  • L'église a perdu, de nos jours, sa flèche posée sur deux pans triangulaires.
  • En 796 la ferme d’Angelgiagas est, avec diverses autres propriétés, cédée en cadeau de noces par Charlemagne à sa fille Emma. C’est de l’époque méro-vingienne que date l’exploitation du vignoble ”sur les vignes.”

Fête locale[modifier | modifier le code]

Wikitext.svg
La mise en forme de cette section ne suit pas les recommandations concernant la typographie, les liens internes, etc. (novembre 2017). Découvrez comment la « wikifier ».
  • Une fête locale se déroule le week-end du dernier dimanche d'août. Diverses activités, telles que soirées et bals, tournoi de pétanque, brocante, ou encore cave à bière ont lieu dans le centre du village, où un chapiteau est érigé à l'occasion à côté du terrain de football.

Cette fête est organisée par le Royal Cercle Réveil Josétois (RCRJ)

Voir aussi[modifier | modifier le code]

Sur les autres projets Wikimedia :

Liens externes[modifier | modifier le code]

Notes et références[modifier | modifier le code]