Jørn Riel

Un article de Wikipédia, l'encyclopédie libre.
(Redirigé depuis Jorn Riel)
Aller à : navigation, rechercher
Page d'aide sur l'homonymie Pour les articles homonymes, voir Riel.
Jørn Riel
Description de l'image RIELPORTRAIT.TIF.
Naissance (86 ans)
Odense, Danemark
Activité principale
Auteur
Langue d’écriture Danois

Œuvres principales

Jørn Riel est un écrivain danois, né le 23 juillet 1931 à Odense.

Jørn Riel s'est engagé en 1950 dans une expédition scientifique (Lauge koche) pour le nord-est du Groenland, où il passera seize années, notamment sur une base d'étude de l'île d'Ella[1].

De ce séjour, il tirera le versant arctique de son œuvre littéraire, dont la dizaine de volumes humoristiques des Racontars arctiques, ou la trilogie Le Chant pour celui qui désire vivre. Dans ces romans, dédiés à son ami Paul-Émile Victor, Jørn Riel s'attache à raconter la vie des populations du Groenland.

Il reçoit en 2010 le Grand Prix de l'Académie danoise pour l'ensemble de son œuvre[2].

Il vit actuellement en Malaisie à la lisière d'une forêt près de Kuala-Lumpur.[réf. souhaitée]

Œuvres[modifier | modifier le code]

  • Un safari arctique et autres racontars , traduit par Susanne Juul et Bernard Saint Bonnet, Gaïa Éditions, 1994[3].
  • La maison de mes pères - 1 - Un récit qui donne un beau visage, traduit par Inès Jorgensen, Gaïa Éditions, 1995[4].
  • La maison de mes pères - 2 - Le piège à renards du Seigneur, traduit par Inès Jorgensen, Gaïa Éditions, 1995[5].
  • La maison de mes pères - 3 - La fête du premier de tout, traduit par Inès Jorgensen, Gaïa Éditions, 1995[6].
  • Heq - Le chant pour celui qui désire vivre, traduit par Inès Jorgensen, éditions Gaïa, 1995[7].
  • Un curé d'enfer et autres racontars, traduit par Susanne Juul et Bernard Saint Bonnet, Gaïa Éditions, 1996[8].
  • Le voyage à Nanga, un racontar exceptionnellement long, traduit par Susanne Juul et Bernard Saint Bonnet, Gaïa Éditions, 1997[9].
  • La passion secrète de Fjordur et autres racontars, traduit par Inès Jorgensen, Gaïa Éditions, 1998[10].
  • Un gros bobard et autres racontars, traduit par Susanne Juul et Bernard Saint Bonnet, Gaïa Éditions, 1999[11].
  • La maison des célibataires, traduit par Susanne Juul et Bernard Saint Bonnet, Gaïa Éditions, 1999[12].
  • La faille, traduit par Inès Jorgensen, Gaïa Éditions, 2000[13].
  • Le canon de Lasselille et autres racontars, traduit par Susanne Juul et Bernard Saint Bonnet, Gaïa Éditions, 2001[14].
  • Pani, la petite fille du Groenland, illustrations de Ingrid Godon, traduit du danois par Inès Jorgensen, Hachette Jeunesse, 2002 ; et rééd.
  • Le garçon qui voulait devenir un Être Humain (coffret de 3 tomes), traduit par Susanne Juul et Bernard Saint Bonnet, Gaïa Éditions, 2002[15].
  • Le garçon qui voulait devenir un Être Humain Nouvelle édition en 1 volume, traduit par Susanne Juul et Bernard Saint Bonnet, Gaïa Éditions, 2002[16].
  • Le jour avant le lendemain, traduit par Susanne Juul et Bernard Saint Bonnet, Gaïa Éditions, 2003[17].
  • Les ballades de Haldur et autres racontars, traduit par Susanne Juul et Bernard Saint Bonnet, Gaïa Éditions, 2004[18].
  • Une épopée littéraire, traduit par Susanne Juul et Bernard Saint Bonnet, Gaïa Éditions, 2006[19].
  • La circulaire et autres racontars, traduit par Susanne Juul et Bernard Saint Bonnet, Gaïa Éditions, 2006[20].
  • Le Roi Oscar, livre-CD quatre racontars lus par Dominique PINON, traduit par Susanne Juul et Bernard Saint Bonnet, Gaïa Éditions, 2008[21].
  • Le Roi Oscar, traduit par Susanne Juul et Bernard Saint Bonnet, Gaïa Éditions, 2008[22].
  • La maison des célibataires, livre-CD, traduit par Susanne Juul et Bernard Saint Bonnet, Gaïa Éditions, 2009[23].
  • Le Naufrage de la Vesle Mari et autres racontars, traduit par Susanne Juul et Bernard Saint Bonnet, Gaïa Éditions, 2009[24].
  • La maison de mes pères Nouvelle édition en 1 volume, traduit par Inès Jorgensen, Gaïa Éditions, 2010[25].
  • La vierge froide et autres racontars (Nouvelle édition), traduit par Susanne Juul et Bernard Saint Bonnet, Gaïa Éditions, 2011[26].
  • Arluk - Le chant pour celui qui désire vivre (nouvelle édition), traduit par Inès Jorgensen, Gaïa Éditions, 2012[27].
  • Une vie de racontars - Livre 1, traduit par Andréas Saint Bonnet, Gaïa Éditions, 201[28].
  • Coffret Une vie de racontars, traduit par Andréas Saint Bonnet, Gaïa Éditions, 2013[29].
  • Soré - Le chant pour celui qui désire vivre (nouvelle édition), traduit par IAnalysenès Jorgensen, Gaïa Éditions, 2013[30].
  • Une vie de racontars - Livre 2, traduit par Andréas Saint Bonnet, Gaïa Éditions, 2013[31].

Analyse de l'œuvre[modifier | modifier le code]

La série des racontars évolue au fil des ouvrages car les personnages sont introduits peu à peu. Aussi, les histoires suivantes font de nombreuses allusions aux aventures précédentes. La psychologie particulière de chaque personnage se dégage peu à peu, et l'évolution de leur situation, liée à l'histoire de ce bout du Groenland, peut être comprise. A noter que pour 2 recueils, l'éditeur français n'a pas repris le titre de la nouvelle figurant en titre du recueil danois.

1) La vierge froide et autres racontars - 1993 (Den kolde jomfru og andre skröner - 1974)

2) Un safari arctique et autres racontars - 1994 (En arktisk safari og andre skröner - 1975)

3) La passion secrète de Fjordur et autres racontars - 1995 ( - 1976)

4) Un curé d'enfer et autres racontars - 1996 ( - 1977)

5) Le voyage à Nanga : un racontar exceptionnellement long - 1997 (Rejsen til Nanga : en usoedvanlig lang skröne - 1981)

6) Un gros bobard et autres racontars - 1999 (En lodret løgn og andre skrøner - 1986)

7) Le canon de Lasselille et autres racontars - 2001 (Signalkanonen og andre skröner - 1988)

8) Les ballades de Haldur et autres racontars - 2004 (Haldurs ballader og andre skröner - 1993)

9) La circulaire et autres racontars - 2006 (Cirkuloeret og andre skröner - 1994)

10) Le Naufrage de la Vesle Mari et autres racontars - 2009 (Forliset og andre skröner - 1996)

Adaptations de ses œuvres[modifier | modifier le code]

Au cinéma[modifier | modifier le code]

Au théâtre[modifier | modifier le code]

  • Les Étoiles Polaires. Une adaptation à la scène des Racontars Arctiques, présentée au Funambule-Montmartre (Paris, XVIIIe) en novembre 2011. Adaptation : Guy Le Besnerais, mise en scène : Hélène Mouchel, chorégraphie : Amandine de Boisgisson Voiron.

En bande dessinée[modifier | modifier le code]

Notes et références[modifier | modifier le code]

  1. « Jørn Riel », sur lexpress.fr,
  2. (da) « Forfatteren Jørn Riel får pris og 300.000 kroner », sur http://politiken.dk (consulté le 8 décembre 2010)
  3. Fiche du livre, sur le site de l'éditeur.
  4. Fiche du livre, sur le site de l'éditeur.
  5. Fiche du livre, sur le site de l'éditeur.
  6. Fiche du livre, sur le site de l'éditeur.
  7. Fiche du livre, sur le site de l'éditeur.
  8. Fiche du livre, sur le site de l'éditeur.
  9. Fiche du livre, sur le site de l'éditeur.
  10. Fiche du livre, sur le site de l'éditeur.
  11. Fiche du livre, sur le site de l'éditeur.
  12. Fiche du livre, sur le site de l'éditeur.
  13. Fiche du livre, sur le site de l'éditeur.
  14. Fiche du livre, sur le site de l'éditeur.
  15. Fiche du livre, sur le site de l'éditeur.
  16. Fiche du livre, sur le site de l'éditeur.
  17. Fiche du livre, sur le site de l'éditeur.
  18. Fiche du livre, sur le site de l'éditeur.
  19. Fiche du livre, sur le site de l'éditeur.
  20. Fiche du livre, sur le site de l'éditeur.
  21. Fiche du livre, sur le site de l'éditeur.
  22. Fiche du livre, sur le site de l'éditeur.
  23. Fiche du livre, sur le site de l'éditeur.
  24. Fiche du livre, sur le site de l'éditeur.
  25. Fiche du livre, sur le site de l'éditeur.
  26. Fiche du livre, sur le site de l'éditeur.
  27. Fiche du livre, sur le site de l'éditeur.
  28. Fiche du livre, sur le site de l'éditeur.
  29. Fiche du livre, sur le site de l'éditeur.
  30. Fiche du livre, sur le site de l'éditeur.
  31. Fiche du livre, sur le site de l'éditeur.

Liens externes[modifier | modifier le code]