Joris Lacoste

Un article de Wikipédia, l'encyclopédie libre.
Joris Lacoste
une illustration sous licence libre serait bienvenue
Biographie
Naissance
Nationalité
Activités

Joris Lacoste, né à Langon (Gironde) le [1],[2], est un auteur et metteur en scène français.

Biographie[modifier | modifier le code]

Joris Lacoste est connu comme auteur de théâtre dès la fin des années 1990 : ses textes sont publiés à Théâtre Ouvert et chez Inventaire/Invention, et traduits en anglais, en italien, en allemand, en croate et en portugais.

À partir des années 2000, après plusieurs collaborations avec des metteurs en scène et chorégraphes, il crée ses propres spectacles : 9 lyriques pour actrice et caisse claire en 2005 (Laboratoires d'Aubervilliers), Purgatoire en 2007 (Théâtre National de la Colline), Parlement en 2009 (Fondation Cartier pour l'art contemporain), Le vrai spectacle en 2011 (Festival d'Automne à Paris). Ses pièces inventent des formes originales d'écriture et de parole jouant avec les codes de la représentation. Elles empruntent aussi bien au théâtre, à la danse, aux arts visuels, à la musique, à la poésie sonore, qu'à des formes non artistiques comme le jeu, la conférence, le discours politique, le sport.

Son travail revendique une dimension de recherche, sous-tendue par une forte activité théorique (articles, conférences, ateliers, séminaires).

Il initie deux projets collectifs : le projet W (théorie, pratique, critique de la performance et création du logiciel de notation de l’action performée Organon) depuis 2004, et l'Encyclopédie de la parole (exploration de la diversité des formes orales) depuis 2007, avec laquelle il a créé les spectacles Parlement (2009), Suite n°1 (2013) , Suite n°2 (2015), Suite n°3 ‘Europe’ (2017), Suite n°4 (2020) et avec Elise Simonet Jukebox (2019 -…)[3],[4].

Il pratique également l'hypnose à travers le projet Hypnographie dans le cadre duquel il a réalisé diverses performances, une pièce radiophonique, une installation sonore, un spectacle et plusieurs expositions.

Son travail a été montré notamment au Théâtre de la Bastille, au Centre Pompidou, au Théâtre de Gennevilliers, au Festival d'Automne, au Kunstenfestivaldesarts, au Théâtre de la Ville, aux Wiener Festwochen, au Teatro Municipal do Porto, au festival Baltoscandal de Rakvere, au Bitef de Belgrade, au Théâtre National de la Colline, au Printemps de septembre, à la Villa Arson, au Théâtre Garonne de Toulouse, au TnBA de Bordeaux, à la Fondation Cartier pour l'art contemporain, au FIAF de New York, à la biennale PERFORMA, à La Maison rouge, au Mac/Val...

Il a été codirecteur des Laboratoires d'Aubervilliers avec Yvan Chapuis de 2007 à 2009[5].

Projets[modifier | modifier le code]

Notes et références[modifier | modifier le code]

  1. Lacoste, Joris (1973-....), « BnF Catalogue général », sur catalogue.bnf.fr, 81001-frfre (consulté le )
  2. « Joris Lacoste », sur Centre national des écritures et du spectacle (consulté le )
  3. Fabienne Darge, « Avec Joris Lacoste, la parole est un théâtre », Le Monde,‎ (lire en ligne)
  4. Joëlle Gayot, « Joris Lacoste : Encyclopédie de la parole », France Culture, cHANGEMENT DE DÉCOR,‎ (lire en ligne)
  5. « Archives | Les Laboratoires d’Aubervilliers », sur www.leslaboratoires.org (consulté le )

Liens externes[modifier | modifier le code]