Jorge Icaza

Un article de Wikipédia, l'encyclopédie libre.
Aller à : navigation, rechercher
image illustrant un écrivain
Cet article est une ébauche concernant un écrivain.

Vous pouvez partager vos connaissances en l’améliorant (comment ?) selon les recommandations des projets correspondants.

Ce modèle est-il pertinent ? Cliquez pour en voir d'autres.
Cet article ne cite pas suffisamment ses sources (mai 2016).

Si vous disposez d'ouvrages ou d'articles de référence ou si vous connaissez des sites web de qualité traitant du thème abordé ici, merci de compléter l'article en donnant les références utiles à sa vérifiabilité et en les liant à la section « Notes et références » (modifier l'article, comment ajouter mes sources ?).

Jorge Icaza
Stamps of Ecuador, 2006-067.jpg
Biographie
Naissance
Décès
Voir et modifier les données sur Wikidata (à 71 ans)
Nationalité
Activités
Autres informations
Genre artistique
signature de Jorge Icaza

signature

Jorge Icaza est un écrivain équatorien, né le à Quito et mort le à Quito.

Biographie[modifier | modifier le code]

D'abord dramaturge à succès, il aborde dans ses pièces des thèmes de l'indianité à travers une perspective freudienne. Il se tourne vers les nouvelles dans Glaise de la Sierra évoquant la misère des paysans indiens. Il écrit ensuite des romans réalistes et naturalistes (tel que La Fosse aux Indiens sur l'exploitation des Indiens, ou bien Dans les rues, Sangs mêlés, Une demi-vie de poudre aux yeux, Fils du vent ou encore L'Homme de Quito. Son écriture aborde avec cruauté et militantisme le thème de l'identité indienne, notamment en dénonçant le féodalisme de cette société dans la trilogie qui clôt son œuvre (Trompés, 1972).

Voir aussi[modifier | modifier le code]

Articles connexes[modifier | modifier le code]

Sur les autres projets Wikimedia :