Jorge Chávez Dartnell

Un article de Wikipédia, l'encyclopédie libre.
Jorge Chávez
Image dans Infobox.
Biographie
Naissance
Décès
Sépulture
Lima (depuis le )Voir et modifier les données sur Wikidata
Nom dans la langue maternelle
Georges Antoine ChavezVoir et modifier les données sur Wikidata
Nom de naissance
Georges Antoine Chavez[1]
Nationalité
Formation
Activité
Père-Lachaise - Division 90 - Chavez 01.jpg
Vue de la sépulture.

Georges Antoine Chavez (populairement connu au Pérou sous le nom de Jorge Chávez), également dit « Géo Chavez », né le à Paris et mort le à Domodossola, est un aviateur péruvien. Il se blesse mortellement au cours d'une tentative de traversée des Alpes en avion.

Biographie[modifier | modifier le code]

Jorge Chávez sur son Blériot à Brigue, le 23 septembre 1910
Funérailles de Jorge Chávez à Paris, le

Jeunesse et formation[modifier | modifier le code]

Né à Paris de parents péruviens, Jorge Chávez[2] étudie à l'école Violet[3] (EEMI, aujourd'hui EIGSI), où il décroche un diplôme d'ingénieur en 1909[4].

Aviateur[modifier | modifier le code]

Il obtient son brevet de pilote le [5], portant le numéro 32, après une rapide formation de dix jours à l'école Maurice et Henry Farman de Bouy[6].

Le de la même année, il atteint un record d'altitude, avec 2 650 m, à Issy-les-Moulineaux. Le suivant, il participe au concours Brigue-Milan : il décolle de Ried-Brig aux commandes d'un monoplan Blériot type XI de 50 chevaux (baptisé Gypaète), passe le col du Simplon et est ainsi le premier à franchir la barrière sud des Alpes par la voie des airs[7]. Mais après 42 minutes de vol, il s'écrase au sud de Domodossola. Alors qu'il tentait d'atterrir et ne se trouvait plus qu'à 20 m du sol, les ailes de son avion se sont brisées[8]. Il succombe à ses blessures, quatre jours plus tard.

La dépouille du pilote est transférée le de Paris à Lima, dont l'aéroport international porte son nom.

Hommages[modifier | modifier le code]

Plusieurs monuments sont érigés à sa mémoire à Brigue, à Ried-Brigue et à Domodossola.

L'EIGSI, l'école d'ingénieurs de La Rochelle, héritière de l'école Violet, lui rend hommage en 2011, à l'occasion de son 110e anniversaire, en renommant « Géo Chavez » sa salle la plus prestigieuse, celle dite « du conseil ».

Il existe depuis 1915 une rue Géo-Chavez, située dans le 20e arrondissement de Paris. D'autres rues Géo Chavez existent au Mans, à Saint-Étienne du Rouvray, à Châtillon, à Bourges, et à Décines-Charpieu.

Pierre de Coubertin a prononcé à Lausanne le un Hommage à Chavez qu'on peut trouver dans le recueil Anthologie, Aix-en-Provence, Éditions Paul Roubaud,  Fac-similé disponible sur Wikisource Télécharger cette édition au format ePub (Wikisource).

Aéroport international Jorge-Chávez : C'est en juin 1965 que l'aéroport de Lima fut rebaptisé de son nom actuel, en hommage à l'aviateur franco-péruvien Jorge Chávez Dartnell


Liens externes[modifier | modifier le code]

Notes et références[modifier | modifier le code]

  1. jorgechavezdartnell: Certificat de naissance d'Jorge Chávez
  2. Son acte de naissance mentionne les prénoms de Georges Antoine. Cf. 7365 Archives de Paris en ligne, V4E 7365, page 16.
  3. Résumé d'un article de Hugues Dewynter in Bull. Soc. hist. & arch. du XVe arrondt de Paris – no 41 : Plus haut ! Toujours plus haut !.
  4. Jorge Chávez sur le site du Musée aéronautique du Pérou
  5. Géo Chavez sur aviatechno
  6. Le 28 février 1910 dans le ciel : 1er vol de Géo Chavez en tant que pilote breveté Air-journal.fr 28 février 2011
  7. Carte du trajet suivi par l'aviateur pour réaliser son exploit, Le Petit Parisien, Paris, 24 septembre 1910, quotidien (ISSN 0999-2707) [voir en ligne]
  8. C'est arrivé aujourd'hui 23 septembre 1910. À 23 ans, Jorge Chávez blesse grièvement à l'atterrissage après le premier survol des Alpes, sur le site du journal Le Point

Sur les autres projets Wikimedia :