Jonny Greenwood

Un article de Wikipédia, l'encyclopédie libre.
Aller à : navigation, rechercher
Page d'aide sur l'homonymie Pour les articles homonymes, voir Greenwood.
image illustrant un musicien image illustrant britannique
Cet article est une ébauche concernant un musicien britannique.

Vous pouvez partager vos connaissances en l’améliorant (comment ?) selon les recommandations des projets correspondants.

Jonny Greenwood
Description de l'image Jonny Greenwood.jpg.
Informations générales
Nom de naissance Jonathan Richard Guy Greenwood
Naissance (44 ans)
Oxford, Angleterre
Activité principale Auteur-compositeur, multi-instrumentiste
Genre musical Rock alternatif, musique électronique
Instruments Guitare
Ondes Martenot
Synthétiseur
Glockenspiel
Années actives 1991 – présent
Labels XL Recordings, TBD Records, Sanctuary Records
Site officiel radiohead.com

Jonathan "Jonny" Richard Guy Greenwood est un musicien, guitariste et multi-instrumentiste britannique né le 5 novembre 1971 à Oxford, membre actif du groupe de rock Radiohead. Son frère Colin Greenwood est le bassiste du groupe.

Jonny est souvent considéré comme le deuxième membre majeur de Radiohead, actif à la composition juste derrière Thom Yorke. Il joue de la guitare, de l'orgue, du synthétiseur, du piano, des ondes Martenot, du xylophone, de l'harmonica, des percussions...

En 2003, le magazine Rolling Stone le classe à la 60e place de sa liste des 100 meilleurs guitaristes de tous les temps avec Ed O'Brien, lui aussi guitariste de Radiohead[1].

Radiohead[modifier | modifier le code]

Greenwood venait de commencer ses études quand le groupe On A Friday décida de signer un contrat avec EMI en 1991. Il quitte bientôt les cours au profit de la musique : si Jonny est le seul membre du groupe à avoir essayé tous types d'instruments (il aurait pris des cours de violon dès son plus jeune âge), il est aussi celui qui a le moins avancé ses études. L'influence de Greenwood est présente sur la plupart des chansons du groupe, en tant que guitariste principal ; ses compositions pour Radiohead incluent la ballade rock The Tourist et Life in a Glasshouse – qui figurent respectivement sur OK Computer et Amnesiac.

Carrière solo[modifier | modifier le code]

Jonny Greenwood jouant des Ondes Martenot en concert en 2010.

Jonny Greenwood signe son premier album solo en 2003 avec Bodysong, bande-originale du film éponyme réalisé par Simon Pummell. Son frère Colin est crédité sur l'album en tant que bassiste et programmateur.

Ayant plusieurs fois signifié son intérêt pour le reggae et le dub, Greenwood obtient l'autorisation de la maison d'édition Trojan Records de réaliser une compilation en 2007. La même année, il compose la musique du film There Will Be Blood de Paul Thomas Anderson. En juillet 2009, il participe avec le Bang on a Can, Mark Stewart, et deux musiciens de The National, Aaron Dessner et Bryce Dessner, à la création de la première version de 2×5 du compositeur de musique minimaliste Steve Reich dans la cadre du Manchester International Festival[2].

En 2005, il apparaît dans le film Harry Potter et la Coupe de feu dans le rôle sur mesure du guitariste du bal de Noël à Poudlard. En 2012, il participe également au film documentaire Le Chant des ondes.

Instruments et matériel[modifier | modifier le code]

Véritable touche à tout, Jonny n'a cessé de faire évoluer son équipement tout au long de sa carrière. Initialement, le son de Radiohead doit à une affinité toute particulière pour la Fender Telecaster dont il possède plusieurs modèles et qui reste son instrument de prédilection (surtout la version Plus), associée à un ampli Fender Eighty-Five[3]. Parallèlement, il jette son dévolu sur la pédale de distorsion Marshall ShredMaster (également utilisée par Thom et Ed)[4].

L'album The Bends (1995) marque un profond tournant pour le groupe qui explore des horizons nouveaux en intégrant des claviers et des effets plus recherchés dans leurs compositions. À ce titre, Jonny oriente son jeu vers des modulations atypiques (tremolo, phaser).

À partir de Ok Computer (1997), le groupe se démarque de matière notable en combinant leur musique avec les techniques MAO, lesquelles feront désormais partie intégrante de leur univers musical. Jonny se penche alors résolument sur la question et sera à l'origine de nombreux logiciels créés spécialement pour Radiohead.

De son panel impressionnant, on peut extraire quelques favoris[4],[5] :

Guitares[modifier | modifier le code]

  • Fender Telecaster Plus[6] : l'achat du premier modèle remonte à 1990 ; il caractérisera à lui seul le son des deux premiers albums du groupe. En 1995, après un concert à Denver, leur stock est braqué, et disparait alors la quasi-intégralité des instruments, dont la Telecaster en question. Jonny rachètera le même modèle cette année-là, le modifiant à sa guise (micros, manche, switch supplémentaire), et y ajoutant plusieurs autocollants issus de la culture japonaise. En plus de cette version Tobacco Burst, il possède une Ebony Frost, moins modifiée.
  • Fender Telecaster American Standard[7] : acquise dans la seconde moitié des années 1990, c'est une guitare de back-up, également modifiée, et notablement ajoutée d'un Kaoss Pad durant la période post-In Rainbows (2008).
  • Fender Starcaster[8] : acquise dans la seconde moitié des années 1990, elle restera à priori exempte de toute modification, et sera utilisée surtout à partir des années 2000, notamment pour les représentations de Pyramid Song, durant lesquelles Jonny utilise un archet.
  • Gibson Les Paul Standard : acquise durant les années 2000.
  • Rickenbacker 360 Fireglo

Concernant les performances acoustiques, Jonny utilise surtout une Martin D35.

Amplification[modifier | modifier le code]

Initialement, Jonny utilise un Fender Eighty-Five pour ses parties distorsion et un Vox AC30 (possédé sous plusieurs variantes) pour les parties clean.

On peut également noter de manière non-exhaustive :

  • Fender Twin Reverb : acquis en 1993, supplanté par une version Silverface laquelle sera volée en 1995.
  • Fender Champ 5C1 : modèle de 1953, utilisé pendant l'enregistrement de In Rainbows.
  • Silverface Fender Super Reverb : utilisé en live depuis 2013.

Effets[modifier | modifier le code]

Axé sur la distorsion et le gros son durant les premières années du groupe, Jonny va progressivement s'intéresser aux modulations que peuvent apporter les pédales d'effets, et ce dès la tournée promotionnelle de Pablo Honey (1992).

Là encore, la liste est longue mais peut être résumée :

  • ElectroHarmonix Small Stone : phaser, obtenu en 1992, il ne sera utilisé en studio qu'à partir de OK Computer.
  • Demeter The Tremulator : tremolo, obtenu en 1994, coïncidant avec la période d'enregistrement de The Bends et retrouvé à ce titre sur les intros de Bones et Planet Telex. Cette pédale sera secondée de la Roland Space Echo laquelle est utilisée dès OK Computer.
  • Digitech Whammy : pédale analogue à la wah wah permettant d'augmenter rapidement la fréquence de la note jouée. Concernant les utilisations les plus équivoques, on note l'arpège d'intro de My Iron Lung et la fin du solo de Just.
  • DOD440 Envelope Filter : filtre dynamique, surtout utilisé dans le genre funk, dont l'effet dépend de l'intensité du jeu sur les cordes de l'instrument. On peut l'entendre durant le break de Lucky, en plus de l'effet de tremolo.
  • Mutronics Mutator : combinaison de plusieurs effets[9], cette unité permet de moduler le son de manière très inhabituelle, et est à l'origine de la texture unique des solos de Paranoid Android. En live, il utilise sa DOD440 présentée plus haut.

En plus de son habituelle Shredmaster, il modifiera son approche de la distorsion via notamment :

  • Pro Co RAT Turbo RAT
  • Boss SD-1 Super Overdrive et OD-3.
  • White Distortion : une reproduction de la Shredmaster faite main par Plank, le technicien du groupe. Aperçue durant leur concert de 1994 à l'Astoria, elle sera cependant vite cassée.

Discographie[modifier | modifier le code]

Distinctions[modifier | modifier le code]

Récompenses[modifier | modifier le code]

Notes et références[modifier | modifier le code]

  1. www.rollingstone.com
  2. (en) Entretien video avec Steve Reich sur le site de WQXR
  3. Une illustration de l'équipement de Jonny lors de la tournée promotionnelle de "OK Computer", en 1997, au site GuitarGeek.com (novembre 2011)
  4. a et b La page dédiée à Jonny au site de TheKingOfGear.com, qui offre un référencement quasi-exhaustif du matériel musical de Radiohead
  5. Une liste de l'équipement principal de Jonny, au site UberProAudio.com (1er mars 2013)
  6. Un aperçu de la guitare
  7. aperçu de la guitare
  8. aperçu de la guitare
  9. Une présentation de l'effet au site Mutronics.co.uk

Liens externes[modifier | modifier le code]

Sur les autres projets Wikimedia :