Jonction de Holliday

Un article de Wikipédia, l'encyclopédie libre.
Aller à : navigation, rechercher
Jonction de Holliday
Structure moléculaire d'une jonction de Holliday. Tiré de PDB 3CRX.

Une jonction de Holliday est une jonction mobile entre quatre brins d'ADN. La structure tire son nom de Robin Holliday, qui l'a proposé en 1964[1],[2],[3] pour expliquer un type particulier d'échange d'information génétique qu'il a observé chez de Ustilago maydis, la recombinaison homologue. Elles sont en fait un intermédiaire lors du processus de recombinaison génétique, très important au maintien de l'intégrité du génôme[4],[1].

Voir aussi[modifier | modifier le code]

Références[modifier | modifier le code]

  1. a et b (en) Stahl FW, « The Holliday junction on its thirtieth anniversary », Genetics, vol. 138, no 2,‎ 1er octobre 1994, p. 241–246 (PMID 7828807, lire en ligne [PDF])
  2. (en) Liu Y, West S, « Happy Hollidays: 40th anniversary of the Holliday junction », Nat Rev Mol Cell Biol, vol. 5, no 11,‎ 2004, p. 937–44 (PMID 15520813, DOI 10.1038/nrm1502)
  3. (en) Hays FA, Watson J, Ho PS, « Caution! DNA Crossing: Crystal Structures of Holliday Junctions », J Biol Chem, vol. 278, no 50,‎ 2003, p. 49663–49666 (DOI 10.1074/jbc.R300033200)
  4. (en) Fu TJ, Tse-Dinh YC, Seeman NC, « Holliday junction crossover topology », J. Mol. Biol., vol. 236, no 1,‎ 1994, p. 91–105 (PMID 8107128, DOI 10.1006/jmbi.1994.1121)

Liens externes[modifier | modifier le code]

Tous ces liens sont en anglais